Inhumation d’Elhadj Ousmane « Sans Loi » : le message du SG des Affaires religieuses, Elhadj Karamo Diawara

Elhadj Ousmane Fatako Baldé, dit Sans Loi, qui a tiré sa révérence il y a quelques jours, a été inhumé ce vendredi, 31 mars 2023, à Fatako, dans la préfecture de Tougué. La cérémonie a connu une forte mobilisation des populations, venues des quatre coins de la Guinée. Autorités religieuses, gouvernementales, morales, ont toutes effectué le déplacement sur les lieux pour assister à cet événement mémorable, rapporte Guineematin.com à travers un de ses envoyés spéciaux sur place.

La foule mobilisée aux obsèques d’Elhadj Ousmane Fatako Baldé

Le Secrétaire général aux affaires religieuses fait partie de la délégation gouvernementale venue à Fatako pour assister aux funérailles du grand homme. Le religieux garde de bons souvenirs du défunt, jusque-là président de la Coordination nationale des Foulbhé et Haali Poular de Guinée. Elhadj Karamo Diawara a fait des prières pour le défunt.

« Nous sommes là aujourd’hui au nom du Président de la transition, à travers son premier ministre, chef du gouvernement, qui a dépêché quatre ministres pour venir participer à l’enterrement de notre cher père, Elhadj Ousmane Fatako Baldé. Nous sommes là avec beaucoup de leaders religieux, y compris le grand imam de la mosquée Fayçal, Elhadj Mamadou Saliou Camara, tous les services déconcentrés du secrétariat général aux affaires religieuses. Toutes les notabilités de Labé et de la Moyenne Guinée sont présentes ici aujourd’hui. Nous sommes là au nom de toute la Guinée, juste pour partager cette compassion avec la famille endeuillée, avec Fatako, avec tout le peuple de Guinée.

Nous allons implorer la grâce de Dieu afin qu’il accueille le défunt dans son paradis. Nous étions ensemble le jour de la réouverture de la mosquée Fayçal. Il était avec nous depuis 10 heures et il est resté jusqu’à 15 heures. Cela fait partie de ses dernières œuvres. Que Dieu note cela parmi ses bonnes œuvres. Nous sommes là pour dire à toute la population guinéenne, plus particulièrement à la famille éplorée, de se remettre à la volonté de Dieu. C’est lui qui a repris, nous devons accepter et continuer de prier pour le repos de son âme et veiller sur sa famille », a dit Elhadj Karamo Diawara.

De Fatako (Tougué), Ansou Baïlo Baldé pour Guineematin.com
Tel : 622 56 11 82

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS