N’zérékoré : les fidèles catholiques préparent l’Assomption dans une conjoncture difficile

image d'archive

A quelques heures de la célébration de la fête de l’Assomption, qui marque la montée au Ciel de la Vierge Marie, les fidèles chrétiens de N’zérékoré, tirent le diable par la queue. La conjoncture économique est compliquée. Trouver le nécessaire pour cette fête chrétienne est un parcours du combattant. Rencontrés ce lundi, 14 août 2023, par l’équipe de Guineematin.com basée dans la préfecture, des fidèles sont revenus sur la situation qui prévaut.

La fête du 15 août ou Assomption sera célébrée demain, mardi, par les fidèles chrétiens catholiques dans un contexte économique difficile.

Thérèse Maomou, vendeuse viande

Selon Thérèse Maomou, vendeuse de viande, les clients sont de plus en plus rares. « Pendant les années précédentes, les gens avaient l’habitude de venir acheter de la viande. Parfois, la viande finissait même. Mais actuellement, les gens sont là à se lamenter. Nous avons pris beaucoup de viande et les gens ne viennent pas pour les acheter. Comme ça, nous perdons beaucoup. Donc, je demande à tous les chrétiens de venir acheter pour que la fête se passe bien. A signaler que les prix de la viande de l’année dernière et ceux de cette année, il y a eu une légère différence. Pour cette année, c’est moins cher… Dans les familles où il y a les baptisés, ils doivent acheter beaucoup de viande pour prouver leur gratitude à l’endroit de ceux qui seront baptisés le jour de cette fête », a-t-elle expliqué.

Amara Dansoko, vendeur d’habits au grand marché de N’Zérékoré

Même inquiétude soulevée par Amara Dansoko, vendeur d’habits au grand marché de N’Zérékoré. « Habituellement, à l’approche des fêtes du 15 août, les gens viennent massivement pour acheter des habits pour leurs enfants. Pour eux-mêmes et de fois les groupes prennent les uniformes. Comme vous pouvez imaginer, dans les églises chrétiennes les gens montrent un habit que tout le monde achète. Et de nos jours, il y a des habits spécialement pour la fête du 15 août. Mais pour cette année-là, les gens ne viennent tellement pas pour les achats, ils viennent petit-à-petit seulement. Vraiment, je lance un appel à tous les chrétiens catholiques de venir acheter les habits de fête pour leurs enfants, pour les groupes, et pour eux-mêmes pour la bonne célébration. Bonne fête à toutes et à tous », a dit Amara Dansoko.

Félix Haba, fidèle chrétien catholique

Du côté des fidèles, Félix Haba exprime sa joie à propos du baptême de ses frères. « A cette occasion, j’ai un sentiment de joie car nombreux de mes frères vont recevoir le baptême. Je suis très satisfait parce que mes frères deviendront les frères du Seigneur Jésus-Christ et le connaîtront davantage. Donc, cela est une grâce et un don de Dieu, car il a dit, nul n’ira vers le père sans passer par moi et cela commence par le baptême. Donc, nous préparons très bien la fête et j’invite aussi les gens à cette célébration tout le monde est invité dans notre église », a lancé Félix Haba.

Giselle Haba, chrétienne catholique

Pour sa part, Giselle Haba, chrétienne catholique, trouve normal les prix des marchandises dans les marchés. « En cette fête de l’Assomption de la Vierge Marie, je suis parfaitement contente. Parce que, c’est la mère du monde qui monte au Ciel toute sainte et c’est une fête. Donc, je suis fière de ça. Et cette fois-ci, les prix des choses au marché, comme viande, habits et autres, sont à la norme et c’est avantageux pour nous. Nous avons même pris l’uniforme pour cette fête. Nous sommes dans un groupe à l’église et nous avons choisi l’uniforme pour nous permettre de bien fêter. Donc, j’invite tout le monde à être dans un climat de joie à l’église », a-t-elle souligné.

De N’zérékoré, Foromo Gbouo Lamah et Joseph Goumou pour Guineematin.com

Tél. : 00224 620 166 816/666 890 877

Facebook Comments Box