Poursuites contre Mohamed Bazoum : la CEDEAO condamne la démarche « qui constitue une provocation »

Comme annoncé précédemment, la junte au pouvoir au Niger a émis le souhait dans un communiqué diffusé sur la télévision nationale hier (13 août 2023) d’engager des poursuites judiciaires contre le président déchu, Mohamed Bazoum, pour « haute trahison ». Elle justifie cela par « les éléments nécessaires de preuve » qu’elle dit détenir contre lui pour faire juger devant les instances nationales et internationales.

Au lendemain de cette annonce, la CEDEAO (Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest), vient de réagir pour condamner cette démarche qu’elle qualifie de « provocation », peut-on lire dans le communiqué qu’elle a rendu public ce 14 août 2023.

La CEDEAO réitère que Mohamed Bazoum reste le président élu du Niger qu’elle reconnaît. Elle appelle le CNSP (Conseil National pour la Sauvegarde de la Patrie) à le libérer immédiatement.

« La CEDEAO condamne cette démarche qui constitue une nouvelle forme de provocation et contredit la volonté prêtée aux autorités militaires de la République du Niger de rétablir l’ordre constitutionnel par des moyens pacifiques. Le Président BAZOUM reste le Président démocratiquement élu de la République du Niger, reconnu par la CEDEAO et la communauté internationale. La CEDEAO condamne sa détention illégale et appelle à sa libération immédiate et à son rétablissement dans ses fonctions », indique le communiqué.

À rappeler que depuis le coup d’État perpétré le 26 juillet dernier contre M. Bazoum, l’organisation ouest africaine s’active pour le remettre au pouvoir. Mais jusqu’à présent, il est détenu avec quelques membres de sa famille à la résidence du Palais présidentielle nigérien. En plus de l’option diplomatique qu’elle dit privilégier, la CEDEAO n’écarte pas une intervention militaire pour déloger les putschistes au Niger. Une réunion d’ailleurs des chefs d’état-major de l’instance doit se tenir cette semaine à Accra pour peaufiner tout cela.

Mamadou Yahya Petel Diallo pour Guineematin.com 

Facebook Comments Box