Fin de l’examen du CEE à Conakry : l’espoir des candidats évalués au lycée Senghor de Yimbaya

L’examen du Certificat de fin d’études élémentaire (CEE), connu sous le nom d’examen d’entrée en 7ème année, a pris fin ce mercredi, 12 juin 2024, en Guinée. Pendant trois jours, les candidats et candidates ont affronté avec ardeur les différentes épreuves dans l’espoir de faire partie des futurs collégiens. Au centre lycée Léopold Sédar Senghor de Yimbaya, dans la commune de Matoto, c’est sur une note de satisfaction que les évaluations se sont achevées. C’est ce qu’ont laissé entendre certains candidats qui, malgré les difficultés dans certaines épreuves, disent leur espoir de décrocher leur examen, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Josèphe Fadoyi Keïta, candidat du groupe scolaire Johanne Lacas, a déclaré que l’examen s’est très bien passé avec des sujets faciles. Il dit être sûr de décrocher son examen et espère se classer premier de la commune de Matam.

Josèphe Fadoyi Keïta candidat du groupe scolaire Johanne Lacas

« L’examen s’est très bien passé durant ces trois jours d’évaluation. Et toutes les matières ont été abordables pour moi. Donc, je dirais que c’était facile les sujets et je suis sûr que je vais décrocher mon examen en étant premier de la commune. Quant à la surveillance, elle était très stricte », a-t-il déclaré.

Même son de cloche chez Jean Pierre Yombouno, candidat de l’école internationale de la mission Gethsémané.

Jean Pierre Yombouno,candidat de l’école internationale de la mission Gethsemane

« Je suis très heureux de finir ces trois jours d’épreuves qui se sont très bien passés chez moi. Il n’y a eu aucune fraude dans ma salle, car les surveillants étaient stricts avec nous. Toutes les matières étaient vraiment très abordables pour moi. Donc, je suis sûr que j’aurais mon examen et que je serai le 1er de la République… »

De son côté, Aïssatou Condé, candidate du groupe scolaire Aïcha Bah, dit être heureuse de finir son examen dans de meilleures conditions. Toutefois, elle reconnait avoir rencontré des difficultés en Calcul et en Histoire.

Aïssatou Condé, candidate du groupe scolaire Aïcha Bah

« Je suis contente de finir dans les meilleures conditions les trois jours d’épreuves. L’examen s’est très bien passé chez moi. Seulement, j’ai rencontré quelques difficultés dans certaines épreuves qui m’ont un peu fatigué, c’est notamment en Histoire et en Calcul. Mais malgré cela, je suis sûre que je vais décrocher mon examen », a-t-elle laissé entendre.

Alpha Ibrahima Keïta, candidat de l’école Koumadjan Keïta, dit être persuadé qu’il va réussir à passer ce cap.

Alpha Ibrahima Keïta, candidat de Koumadjan Keïta

« Toutes les épreuves se sont très bien passées, sauf le calcul qui m’a un peu fatigué. Les surveillants jouaient leur rôle de surveillance et la communication n’était pas permise dans notre salle. Je suis persuadé que je serai parmi les admis… »

Fatoumata Diouldé Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments Box