Guinée : le Général Sadiba Koulibaly (ex n°2 du CNRD) jugé par le tribunal militaire à Kaloum

Général Sadiba Koulibaly, ex Chef d’état-major général des Armées

« détention illégale d’armes et désertion à l’étranger ». Ce sont les chefs d’accusation qui pèsent contre le Général Sadiba Koulibaly devant le tribunal militaire de Conakry. Il comparaît devant cette juridiction hier, jeudi 13 juin 2024, avec six (6) autres militaires, tous poursuivis pour les mêmes faits. Il s’agit de l’Adjudant Naby BANGOURA, du Caporal Mohamed Koumbassa, du Caporal chef Souleymane KEITA, du Caporal chef Aboubacar DIALLO, du Caporal chef N’ganif KOUROUMA et du Caporal chef Abou KOULIBALY, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Pour l’instant, on ignore ce qui se passe dans la salle d’audience, puisque l’accès a été interdit aux journalistes. Mais, à en croire Me Lancinet Diabaté, le conseil du Général Sadiba Koulibaly, les dépositions à la barre ont déjà commencé dans cette affaire.

« Nous sommes dans la salle d’audience avec Général Sadiba KOULIBALY qui est à la barre en ce moment », a dit l’avocat joint au téléphone par un reporter de Guineematin.com cet après-midi.

Le Général Sadiba Koulibaly était le numéro 2 de la junte militaire du CNRD et l’un des plus proches collaborateurs du Général Mamadi Doumbouya, le président de la Transition (après le coup d’Etat du 5 septembre 2021 qui a renversé le régime d’Alpha Condé). Il signait des actes officiels au nom de la junte. Et, le 12 octobre 2021, il a été nommé chef d’état-major général des armées.

Cependant, près de 2 ans plus tard, le 9 mai 2023, il a été dégommé de la tête de l’armée. Son limogeage avait suscité assez de commentaires au sein de l’opinion publique nationale. Beaucoup y ont vu l’éclaboussement d’un désamour entre les Généraux Sadiba Koulibaly et Mamadi Doumbouya. Certains avaient même annoncé son arrestation. Mais, cela a été très vite démenti par les autorités.

Quoi qu’il en soit, peu après ce limogeage inattendu, le président de la transition a finalement offert au Général Sadiba Koulibaly un poste de consolation. Il l’a nommé, le même 9 mai 2023, à la tête du ministère de l’Urbanisme, de l’Habitat et de l’Aménagement du territoire. Mais, coup de théâtre ! Le Général Sadiba Koulibaly a été limogé de ce poste de consolation quelques heures seulement après la lecture de son décret de nomination. Il n’a même pas pris fonction à la tête de ce département qui était, de toutes les façons, une sanction qui illustre la teneur d’une tension au sommet de l’Etat.

C’est dans la foulée de son limogeage de la tête du ministère de l’Urbanisme que le Général Sadiba Koulibaly a été nommé, dans la plus grande discrétion, ambassadeur de la République de Guinée à Cuba. Un poste qu’il occupait jusqu’à son arrestation ces dernières semaines à Conakry.

Le Général Sadiba Koulibaly était en poste à la Havane. Mais selon certaines sources, il est récemment rentré au bercail pour un petit séjour. Et apparemment, sa présence en Guinée n’a pas plu aux autorités de la transition. En tout cas, tard dans l’après-midi du mardi, 4 juin 2024, des groupes de militaires, à bord de plusieurs pick-up et des blindés, ont pris d’assaut son domicile à Koutia Sud, dans la commune de Sanoyah. Sur place, des tirs ont résonné durant plusieurs heures (de 18 heures à 21 heures, selon les témoignages du voisinage).

Un reporter de Guineematin.com qui s’est rendu sur les lieux, quelques heures après cette attaque, a constaté que le portail de la cour du domicile du Général Sadiba Koulibaly était défoncé. Et à l’intérieur de la cour, des brodequins de militaires étaient éparpillées çà et là. Aucun membre de la famille du Général Sadiba Koulibaly n’était visible sur les lieux.

A suivre !

Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

Tel : 622 97 27 22

Facebook Comments Box