Enlèvement de Mamadou Saïdou Tall à Conakry : le Parlement citoyen dénonce et menace de battre le pavé

Mamadou Saidou Tall, responsable de la communication du Parlement citoyen

Mamadou Saïdou Tall, membre influent du Parlement citoyen, est porté disparu depuis le 8 juin dernier. La structure dont il est membre, préoccupée,  dénonce un enlèvement et pointe un doigt accusateur sur la junte qui dirige la Guinée, le CNRD. Dans un communiqué rendu public ce vendredi, 14 juin 2024, à son siège à Hamdallaye, dans la commune de Ratoma, le Parlement citoyen alerte l’opinion publique et menace de déclencher des manifestations pour se faire entendre, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Parlement citoyen

Où se trouve Mamadou Saidou Tall, responsable de la communication du Parlement citoyen ? La question est posée depuis sa disparition il y a bientôt une semaine. Ses camarades dénoncent un enlèvement de la part des membres de la junte militaire qui dirige la Guinée.

Pour le Parlement citoyen, monsieur Tall a été enlevé en raison de son opinion et de son engagement fervent pour le retour à l’ordre constitutionnel dans le pays. « Mamadou Saïdou Tall a toujours œuvré avec dévouement et courage pour défendre les valeurs démocratiques et les droits civiques de nos concitoyens. Son enlèvement est une tentative flagrante de museler la liberté d’expression et de dissuader les voix dissidentes qui appellent au respect de l’État de droit et des principes démocratiques », dit le communiqué publié à cet effet et lu par la vice-coordinatrice du Parlement citoyen.

Poursuivant, la structure condamne la violation des droits fondamentaux et appelle à la mobilisation. « Nous demandons la libération immédiate et inconditionnelle de notre camarade. Nous appelons également la communauté nationale et internationale, les organisations de défense des droits humains, ainsi que tous les citoyens épris de justice et de liberté, à se mobiliser afin de mettre un terme à cette atteinte intolérable à la dignité humaine et à la justice… »

En outre, le Parlement citoyen menace de se faire entendre.  « Dans les prochains jours, si le CNRD ne libère pas notre camarade, nous organiserons des manifestations illimitées sur toute l’étendue du territoire national. »

Kadiatou Barry pour Guineematin.com

Facebook Comments Box