Trafic de cocaïne : des agents de la Brigade anti-criminalité (BAC 10) de Sonfonia condamnés

Mamady Kaba, Jovica Zivkovic et des agents de la Brigade anti-criminalité (BAC) 10 de Sonfonia, ont été situés sur leur sort ce jeudi, 20 juin 2024, au tribunal criminel de Dixinn délocalisé à la Mairie de Ratoma. Jugés pour importation, transport international de drogue à haut risque des tableaux 1 et 2, recel et complicité, ils ont écopé de diverses peines. Si Mamady Kaba et Jovica Zivkovic ont écopé de 20 ans d’emprisonnement et d’une amende de Dix milliards de francs guinéens, Issa Kaba, Ibrahima Sory Camara, Cheikh Mohamed Kamissoko, Amadou Sané et Idrissa Camara ont été condamnés à 3 ans d’emprisonnement et au paiement d’une amende de 15 millions de francs guinéens ; par contre, Ousmane Bangoura, Namory Keïta, Moussa John Kandé, Bangaly Camara et le Commandant Mamadou Bella Barry ont été acquittés, rapporte une journaliste de Guineematin.com qui était au tribunal.

Poursuivis pour importation, transport international de drogue à haut risque des tableaux 1 et 2, recel et complicité, le procès des agents de la Brigade anti criminelle (BAC) 10 de Sonfonia, de Mamady Kaba, ancien employé au Ministère des Sports, et de leurs présumés complices a pris fin ce jeudi.

Détenus depuis 2021, les accusés qui ont comparu dans cette affaire avaient tous nié avoir un lien avec les faits qui leur sont reprochés lors des audiences précédentes.

La plus lourde peine a été infligée à Mamady Kaba et Jovica Zivkovic, en fuite et présentés comme étant les cerveaux de la bande. Dans la décision, ils écopent d’une peine d’emprisonnement de 20 ans, et au payement d’une amende de 10 milliards de francs guinéens.

Par ailleurs, le tribunal présidé par le juge Aboubacar Thiam, a également déclaré coupables Issa Kaba, Ibrahima Sory Camara, Cheikh Mohamed Kamissoko, Amadou Sané et Idrissa Camara. Pour la répression, ils ont été condamnés à une peine de 3 ans d’emprisonnement, et au paiement d’une amende de 15 millions de francs guinéens.

Par contre, Ousmane Bangoura, Namory Keïta, Moussa John Kandé, Bangaly Camara et le Commandant Mamadou Bella Barry, ont été déclaré non coupables des faits qui leur sont reprochés. Ils ont été renvoyés des fins de la poursuit pour crime non constitué à leur égard. Ils ont donc été immédiatement libérés.

Mariama BARRY pour Guineematin.com

Facebook Comments Box