Guinée : le tribunal militaire donne les raisons du décès du colonel  Sadiba Koulibaly

Général Sadiba Koulibaly, ex Chef d’état-major général des Armées

Condamné le 14 juin dernier à 5 ans de prison pour délits de “désertion à l’étranger et détention illégale d’armes”, Sadiba Koulibaly est décédé le 22 juin 2024 à Conakry. Le parquet du tribunal militaire de première instance permanent de Conakry a indiqué que le décès de l’ancien chef d’état-major général des armées serait dû à un « psycho- traumatisme important et un stress prolongé qui sont à l’origine d’une arythmie cardiaque majeure ayant entrainé une défibrillation et un arrêt cardiaque », a appris Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Ci-dessous le communiqué du parquet militaire de Conakry

COMMUNIQUE DU PARQUET PRES LE TRIBUNAL MILITAIRE PERMANENT DE CONAKRY

Le parquet près le Tribunal militaire de première instance permanent de Conakry a le profond regret de porter à la connaissance de l’opinion publique du décès de Monsieur Sadiba Koulibaly survenu le 22 juin 2024 à Conakry suivant certificat de décès N°1942/HNID/24 du 24 juin 2024 délivré par monsieur le chef de service médecine légale de l’hôpital Ignace- Deen de Conakry.

Informé, ledit parquet a immédiatement requis monsieur le chef de service de médecine légale de l’hôpital Ignace- Deen à l’effet de déterminer les causes du décès.

Il résulte des conclusions du rapport d’autopsie établi à cet effet que « le décès pourrait être imputable à un psycho- traumatisme important et un stress prolongé qui sont à l’origine d’une arythmie cardiaque majeure ayant entrainé une défibrillation et un arrêt cardiaque »

Le parquet militaire présente ses condoléances les plus attristées à la famille du défunt.

Fait à Conakry le 25 juin 2024

Tribunal Milita

RG-M LE PROCUREUR MILITAIRE

Facebook Comments Box