Lutte contre l’insalubrité à Matam : « nous n’allons pas baisser les bras », (Autorités locales)

A l’occasion de la journée d’assainissement ce samedi, 6 juillet 2024, plusieurs “points critiques” ont été nettoyés dans la commune de Matam. Cette action citoyenne visant à lutter contre l’insalubrité a connu une forte mobilisation des citoyens et des autorités locales. Elhadj Mohamed Camara, le vice-président de la délégation spéciale de Matam, a mis à profit cette journée pour appeler les habitants de cette collectivité à plus d’engagement en faveur de la propreté. Il aussi promis que les autorités communales de Matam ne baisseront pas les bras dans ce combat contre l’insalubrité, rapporte Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Carrière centre, carrefour Constantin, Matam centre, Bonfi et une partie du grand marché de Matam ont été les points principalement touchés par cette opération coup de balaie. Le vice-président de la délégation spéciale de Matam, Elhadj Mohamed Camara, accompagné d’une forte délégation de la commune, a appelé ces citoyens à plus d’engagements pour lutter contre l’insalubrité.

« Je suis très heureux d’autant plus que cette journée de campagne d’assaut est de coutume chez nous. C’est un travail régulier qui doit s’effectuer, parce que ça a été déjà promis. Donc nous n’allons pas baisser les bras. Nous procédons au curage des caniveaux sous l’appui de l’ANASP et de la volonté politique de notre premier responsable, en occurrence le président de la délégation spéciale de Matam. Nous avons nettoyé le long des allées, parce que nous n’allons pas rentrer dans les quartiers pour pouvoir travailler pour les citoyens, mais nous avons l’obligation de rendre propre les avenues et autres. Nous avons aussi l’obligation de procéder au curage des caniveaux. Par exemple, là où nous sommes aujourd’hui, c’est un point très critique qui inonde même le quartier. Les machines sont en train de travailler avec l’appui de l’ANASP. Et à côté, il y a des camions qui transportent les ordures vers les points de décharge. J’appelle les citoyens des quartiers à se mettre à la tâche pour éliminer les ordures de notre commune, parce que la propreté c’est l’affaire de tous. Quand on est propre, on est en bonne santé. Si on n’est pas propre, on tombe dans la maladie », a-t-il déclaré.

Fatoumata Bah pour Guineematin.com 

Tel : 626-84-48-53

Facebook Comments Box