Alhassane Diallo fulmine : “Si Ousmane Gaoual continue de critiquer l’UFDG…”

Alhassane Diallo, responsable de la communication de la fédération UFDG de Forécariah

Exclu de l’UFDG (Union des forces démocratiques de Guinée) depuis le 1er juin 2022, Ousmane Gaoual Diallo, le ministre des transports et porte-parole du gouvernement, ne compte pas se tourner les pouces et déserter de cette puissante formation politique. D’ailleurs, il ambitionne de la diriger. Et pour ce faire, il livre une bataille acharnée contre Cellou Dalein Diallo, l’actuel président dudit parti. Son dernier coup en date est l’annonce surprise de l’exclusion de Cellou Dalein Diallo de l’UFDG. Cette annonce a été faite le 3 juillet dernier à travers la “signification d’une correspondance”.

Par voie d’huissier et se faisant appelés les “représentants légaux des cadres militants et sympathisants de l’UFDG”, Ousmane Gaoual Diallo et un certain Lamarana Petty Diallo ont signifié au Bureau Politique National dudit parti l’exclusion de Cellou Dalein Diallo. L’acte de signification a été partagé sur les réseaux sociaux hier, lundi 8 juillet 2024. Et depuis, il fait couler assez d’encre et de salives en Guinée.

Le Bureau Politique National de l’UFDG n’a encore fait aucune communication officielle sur ce sujet qui alimente les débats dans la cité. Mais au téléphone de Guineematin.com cet après-midi, mardi 9 juillet 2024, Alhassane Diallo, le responsable de communication de la fédération de l’UFDG à Forécariah, a fait part de sa colère contre Ousmane Gaoual Diallo. Il a “condamné énergiquement” ce geste de l’ancien coordonnateur de la cellule de communication de l’UFDG et a appelé le président de la transition de lui fixer des limites.

Alhassane Diallo, responsable de la communication de la fédération UFDG de Forécariah

« Les prises de position de Ousmane Gaoual Diallo, en tant que ministre et porte-parole du gouvernement, sont les prises de position du gouvernement. S’il part jusqu’à dire qu’il destitue le président de l’UFDG, en quelle qualité il le fait ? Nous, en tant que responsable de l’UFDG à la base, au nom des onze sections de l’UFDG dans la préfecture de Forécariah et au nom des militants et sympathisants de l’UFDG à Forécariah, nous disons que la direction doit prendre ses responsabilités envers Ousmane Gaoual et envers le gouvernement dont il porte la parole. Ousmane Gaoual n’est pas de l’UFDG, il a été totalement exclu du parti. S’il pense qu’il est responsable de l’UFDG, il n’a qu’à venir à Forécariah pour rencontrer une seule structure du parti. On va lui prouver qu’il n’est pas de l’UFDG et qu’il n’est pas responsable de l’UFDG. Donc, nous disons à tout le monde que l’UFDG est un parti qui reconnaît comme président Cellou Dalein Diallo. Nous les militants à la base, nous entendons beaucoup de choses. Mais, si on ne dit rien, c’est parce que nous voulons la paix dans ce pays. Ousmane Gaoual dépêche des missionnaires un peu partout dans les fédérations, il est là à dénicher des jeunes pour déstabiliser l’UFDG. Mais, on ne peut pas accepter cela. Donc, nous en appelons aux vice-présidents Dr Fodé Oussou et Kalémodou Yansané de convoquer les fédérations du Grand Conakry samedi prochain pour qu’on vienne démontrer à la face du monde que Ousmane Gaoual n’est pas de l’UFDG et le président légal et légitime de l’UFDG c’est Cellou Dalein Diallo. Nous condamnons énergiquement les propos de Ousmane Gaoual Diallo. Et nous demandons au président Mamadi Doumbouya de mettre Ousmane Gaoual en garde. Parce que si Ousmane Gaoual continue de critiquer l’UFDG, ce que c’est le gouvernement qui cautionne », a martelé Alhassane Diallo.

Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

Tel : 622 97 27 22

Facebook Comments Box