Les autorités administratives et communales, les forces de défense et de sécurité de la préfecture de Kindia s’activent sur les préparatifs de la fête de l’indépendance guinéenne. Tous ces acteurs comptent donner un éclat particulier au soixantième anniversaire de l’accession à la souveraineté nationale, le 02 octobre prochain, rapporte Guineeematin.com à travers son correspondant dans la préfecture.

Contrairement à la célébration tournante dans les capitales régionales, la fête nationale sera célébrée cette année tant à Conakry que dans les préfectures de la Guinée. Déjà, les autorités à tous les niveaux sont entrain de s’activer pour conférer à cette célébration tout son éclat.

A Kindia, les préparatifs vont bon train. Selon le préfet, N’Fansoumane Touré, « depuis la première République jusqu’à maintenant, nous savons que beaucoup de choses se sont passées dans le cadre de la transformation de notre pays, de notre peuple. C’est pour cela que nous voudrions galvaniser toutes les énergies, au niveau de tous les citoyens, au niveau de tous ceux qui occupent les parcelles d’autorité. Que cela soit les autorités traditionnelles, les autorités religieuses, administratives, les organisations de la société civile, les organisations politiques, tout le monde, jeunes et vieux, pour qu’on se mette ensemble, pour fêter dans la ferveur cette journée du 02 octobre. Pour y parvenir, les contacts sont entrain d’être pris avec les structures publiques et privées pour échanger les idées, les expériences afin qu’on ait un programme prioritaire, c’est-à-dire quelles sont les activités qui doivent être menées. Les contacts sont déjà pris au niveau de tous les services, toutes les directions, à savoir la santé, l’habitat, l’éducation, le développement rural… »

Par ailleurs, le préfet de Kindia a laissé entendre que la ville va faire sa toilette avant le jour j. « Si on retient que l’assainissement en devient une activité première, on invite les gens .C’est pour cela que les journées vont être définies pour qu’on assainisse non seulement dans les quartiers, mais aussi dans les différentes artères de la ville… La place de l’indépendance qui va être le lieu de la cérémonie doit être peinte, voir aussi ce qu’il faut faire de la tribune. Cette fête est affaire de tous les guinéens. J’invite également tous les partis politiques ».

Pour sa part, le Colonel Abdel Kader Touré, l’officier en charge des opérations et instructions à la première région militaire de Kindia, est revenu sur ce qui est entrepris du côté des forces de défense et de sécurité. « On a commencé l’exercice des défilés, il y a plus de trois semaines. Et cette fois ci, en rapport avec le commandement de la région, nous avons instruit aux unités de venir lundi, mercredi et vendredi. Donc, trois fois par semaine nous le faisons avec toutes les forces de l’ordre réunies à Kindia. Cela se passe très bien parce que nous sommes à pied d’œuvre et nous organisons cet exercice de défilé dans des très bonnes conditions. C’est suivi à la loupe par tous les officiers guinéens. Nous sommes contents du fait que c’est une fête nationale, une fête qui a donné l’indépendance à la Guinée ».

Interrogée sur la question, madame Camara Mame Joséphine Doré, Secrétaire Générale de la commune urbaine de Kindia, invite à la mobilisation générale. « On a fait une réunion avec les chefs des quartiers, les différents chefs de districts, les animateurs de jeunesse, tous les acteurs de la commune urbaine par rapport à ces préparatifs de la fête de 2 Octobre 2018. On a appelé les uns et les autres afin qu’on se donne les idées, qu’on se concerte… pour qu’on conjugue le même verbe afin que la fête soit belle, parce que ce n’est pas la fête pour Kindia, pour Kankan ou Conakry. Mais, c’est une fête nationale. Donc, je demande à tout le monde à se mobiliser massivement »

De Kindia, Amadou Baïlo Batouala Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 51 67 96

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin