Dr. Awada, DG du CHU Ignace Deen

Après une première audience qui a permis d’entendre le prévenu Almamy Youssouf Coumbassa, trois témoins devaient comparaître hier, mardi 22 mai 2018, devant le tribunal de première instance de Kaloum dans le cadre de l’affaire de détournement de plus d’un milliard de francs guinéens à l’hôpital Ignace Deen de Conakry en 2016.

Mais, finalement, deux témoins seulement ont comparu devant le tribunal, et ont promis de fournir des documents pouvant permettre d’éclairer davantage la justice sur cette affaire, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Lors de la première audience de ce procès, tenue le 8 mai dernier, un premier témoin avait déjà été entendu dans cette affaire portant sur le détournement d’un montant d’un milliard 327 millions 432 mille francs guinéens à l’hôpital Ignace Deen de Conakry.

Détournement pour lequel Almamy Youssouf Coumbassa, chef comptable dudit hôpital au moment des faits (2016), est poursuivi. Après la comparution du prévenu qui a nié en bloc les faits qui lui sont reprochés, le directeur du CHU Ignace Deen Dr Mohamed Awada, avait comparu à titre de témoin et avait chargé le prévenu.

Pour cette deuxième audience, trois témoins (Séverin Kourouma, inspecteur d’Etat, Dalanda Barry, responsable du contrôle financier de l’hôpital Ignace Deen, et Fatoumata Diallo, caissière du centre hospitalier) étaient attendus pour éclairer un peu plus la lanterne du tribunal sur cette affaire. Mais finalement, les deux dernières seulement ont comparu, le premier étant absent de Conakry.

Les deux dames ont expliqué chacune ses tâches. La caissière a indiqué que c’est elle qui reçoit les recettes journalières de l’hôpital et qu’elle rend compte quotidiennement au prévenu Almamy Youssouf Coumboussa qui était son supérieur hiérarchique. La responsable du contrôle financier du centre hospitalier a pour sa part, expliqué qu’elle reçoit sur papier les recettes et les enregistre au quotidien.

Pour être mieux édifié sur cette affaire, le procureur a demandé à ce que ces deux témoins fassent parvenir au tribunal, les rapports financiers (recettes et dépenses) du CHU Ignace Deen de la période allant du 1er janvier au 30 septembre 2016.

Période pendant laquelle le montant d’un milliard 327 millions 432 mille francs guinéens a disparu du compte bancaire de l’hôpital Ignace Deen de Conakry. Cette demande a été acceptée par le tribunal qui a ordonné le renvoi du procès au mardi 29 mai prochain, date à laquelle les documents sollicités devraient être présentés au tribunal.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tel.628124362

Facebook Comments

Guineematin