Après la suspension de la grève des enseignants, les cours ont connu un coup d’accélérateur dans les écoles guinéennes. Encadreurs, enseignants et élèves sont à pied d’œuvre pour rattraper le temps perdu. Une manière d’appliquer les nouvelles instructions du département en charge de l’éducation nationale. Selon le constat fait ce mercredi 18 avril 2018 par un reporter de Guineematin.com, les écoles publiques de Kipé et de Lambanyi, dans la commune de Ratoma, sont au delà de 60% d’exécution des programmes.

Selon les responsables de l’école primaire de Kipé, élèves et enseignants accélèrent en fonction du nouvel emploi du temps donné par le ministère de l’éducation nationale.

Mountagha Souaré

Pour le directeur, Mamadou Mountagha Souaré, « à l’heure où nous sommes, je vais vous dire que les cours évoluent normalement dans notre établissement. Depuis la reprise, nous avons deux groupes. L’un vient le matin et l’autre le soir, sauf la 6ème année. Ceux-ci viennent le matin et le soir. Par rapport à l’évolution des programmes, nous suivons toujours le programme mis à la disposition des écoles élémentaires. Au CP1, nous sommes à 69,28% ; au CP2, 64,52% ; au CE1, 63,34% ; au CE2, 64,00% ; au CM1, 73, 34% ; et au CM2, on est à 75,64%. Ce qui fait qu’au total, nous sommes à 68,30 %».

Amara Balato Kéita

Du côté du lycée de Kipé, le proviseur Amara Balato Kéita dit que « les programmes sont à 78% d’exécution, mais les disciplines fondamentales sont à 78,25% dans mon établissements. Tout simplement, parce que les enseignants se sont mis à la tâche parce qu’ils veulent vaille que vaille terminer les programmes. Les élèves aussi ont le courage et le souci pour les examens. Ceux qui sont dans les classes intermédiaires aussi se sentent concerner par les compositions ».

Abdoulaye Fatoumata Traoré

Au collège Banque Mondiale de Lambanyi, Abdoulaye Fatoumata Traoré le principal, n’a pas donné beaucoup de détails sur le taux d’exécution du programme. « Par le courage et la motivation des enseignants et des élèves, les programmes sont presque épuisés, parce que nous sommes à 79%. Mais, ici on ne fait pas les cours de révision, les élèves le font à la maison», dit-il laconiquement.

Quand au lycée Lambanyi 1, les programmes sont très avancés, si l’on en croit le proviseur, Sékou Camara. « Depuis que nous avons repris les cours au mois de mars dernier tout va bien dans mon établissement. Les élèves et enseignants viennent régulièrement tous les jours. Raison pour laquelle nous avons un pourcentage élevé. Pour les classes d’examens nous sommes à 91,75% et les autres classes le pourcentage varie entre 86% à 89% », a-t-il expliqué.

Il faut noter que selon les responsables rencontrés tous les programmes seront épuisés avant la date fixée pour la fermeture des écoles.

Ramatoulaye Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin