La grève générale illimitée déclenchée le 08 juin 2018 par les greffiers continue à paralyser les activités dans les différentes juridictions de Conakry. Ce mercredi 13 juin 2018, seulement la Cour d’Appel de Conakry a tenu des audiences. Les trois tribunaux de première instance de la capitale sont restés à nouveau fermés, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Les jours passent, et la paralysie se poursuit dans les tribunaux de première instance de Dixinn, Mafanco et Kaloum. Paralysie due à la grève des greffiers qui réclament l’application de leur statut particulier. Au niveau des TPI de Dixinn et de Kaloum, aucune affaire n’était inscrite aux rôles. Les salles d’audiences et les bureaux des procureurs et des juges d’instruction étaient ouverts. Mais, en raison de l’absence des greffiers, aucune audience n’a pu se tenir sur les lieux. Au TPI de Mafanco, une cinquantaine d’affaires civiles étaient inscrites au rôle du jour. Mais là aussi, il n’y a pas de procès.

Par contre, la cour d’Appel de Conakry, elle, a bien tenu ses audiences ce mercredi. A ce niveau, les greffiers disent n’être pas concernés par la grève et continuent le travail. Huit affaires correctionnelles dont les parties ont interjeté appel étaient au programme. Mais, la plupart ont dû être renvoyées en raison de l’absence de certains avocats.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 654 416 922/664 413 227

Facebook Comments

Guineematin