Des militants et sympathisants du RPG Arc-en-ciel, en colère contre l’accord politique de mercredi dernier, ont bruyamment manifesté, dans l’après-midi de ce vendredi, 10 Août 2018, dans la ville de Kindia. L’accord dans le quel il est dit que la commune urbaine sera désormais dirigée par le candidat de l’UFDG est mal accueilli par les manifestants, a appris sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Après les manifestations de Gueassou (Lola) et de Bignamou (Yomou), c’est autour de Kindia d’enregistrer des mécontents sur le « deal politique » qui a mis fin au contentieux électoral. Le fait que l’accord donne la possibilité au maire sortant, Abdoulaye Bah de l’UFDG, de reprendre la mairie de Kindia n’est pas du goût des militants du parti au pouvoir. Ils se sont tous retrouvés au siège du RPG Arc-en-ciel ce vendredi, au quartier Yéolé, pour exprimer leur désaccord en fermant le siège avant de brûler des pneus à sa devanture.

Pour le secrétaire général de la section RPG Kindia 2, cette décision est au delà de leur pensée. « Nous sommes ulcérés par l’acte qui a conduit de retirer la victoire du RPG pour l’affecter à L’UFDG. Nous préférons qu’on reprenne les élections au lieu de faire ce genre d’accommodation. C’est un choc pour tous les membres du bureau RPG-AEC à Kindia, pour la jeunesse, pour les femmes, mais également pour les partis alliés. Quand on sait les sacrifices qui ont été consentis pour la victoire du RPG à Kindia et que cela soit renoué à zéro, vraiment c’est inacceptable. Nous demandons d’appliquer ce que la CENI a dit, ce que la justice a dit ou bien de reprendre le vote », a lancé Elhadj Mamadou Condé.

Du coté de la jeunesse du RPG, c’est le président Alpha Condé qui est pointé du doigt. Selon Sékou Oumar Traoré, « le président nous a minimisés, il nous a réduits au plus petit de nous-mêmes. Nous, au moment au nous sommes entrain de courir derrière les alliances, on apprend cette déclaration sans nous consulter. Alors, nous on s’en fout de ces accords politiques. Ce n’est pas un accord qui a amené Alpha Condé à la présidence, c’est le vote. Donc, Kindia veut son maire à travers les urnes. On ne peut pas nommer un maire, le maire est élu. Le seul recours que nous demandons au président, c’est de reprendre le vote. Si non, il n’y aura pas de maire à Kindia », martèle le président de la jeunesse du RPG de Kindia.

À noter qu’à partir de demain samedi, les mécontents comptent se faire entendre, avant d’organiser le dimanche une forte mobilisation dans tous les quartiers de Kindia. Autant dire que l’on n’est pas sorti de l’auberge.

A suivre !

De Kindia, Mamadouba Sylla pour Guineematin.com

Tél. 623 78 43 73

Facebook Comments

Guineematin