L’ultimatum fixé par l’opposition républicaine expire à la fin de cette semaine. Si rien n’est fait dans le sens de la satisfaction des revendications des opposants jusqu’à la fin de la semaine, ils annoncent qu’ils vont se retirer du comité de suivi du dialogue politique et reprendre les manifestations de rue. Mais, Lansana Komara, secrétaire administratif du RPG Arc-en-ciel espère qu’on n’en arrivera pas là. Le responsable du parti au pouvoir qui s’est confié à Guineematin.com ce mardi, 24 avril 2018, pense qu’une solution pourra être trouvée autour de la table négociation.

Moins de trois semaines après la reprise des travaux du comité de suivi du dialogue politique qui avaient permis à l’opposition d’espérer à une solution politique à la crise qui a secoué notre pays au lendemain des élections locales du 04 février 2018, les espoirs des opposants ont été déçus et les tensions ont repris de plus belle dans les rangs de l’opposition républicaine. C’est pourquoi, les responsables de cette opposition ont menacé de se retirer de ces travaux pour reprendre les manifestations de rue, si aucun progrès n’est obtenu durant cette semaine.

Une attitude que déplore Lansana Komara, secrétaire administratif du RPG Arc-en-ciel et membre de la délégation du parti au pouvoir au comité de suivi : « Il faut écouter les termes employés par le chef de file de l’opposition pour demander au comité de suivi de venir réponde rapidement à leurs désirs. Quand il fixe un ultimatum et dit, passé ce délai voilà ce que je vais faire, ça devient du chantage. Je crois que c’est ce qu’il faut éviter, nous ne sommes pas dans son champ, nous ne sommes pas ses sujets, nous sommes là au service du peuple de Guinée. Donc, s’il veut s’adresser à nous, ce serait bon qu’il le fasse dans des termes un peu plus courtois. Car, nous devons nous respecter dans ce pays-là pour que nous puissions le construire dans de bonnes conditions et dans l’intérêt du peuple de Guinée », a réagi le responsable du RPG Arc-en-ciel.

Pour le vice-président du conseil économique et social, il y a bien sûr des progrès dans les travaux du comité de suivi, contrairement à ce que dit l’opposition. Toutefois, le membre du camp présidentiel espère que les parties trouveront un compromis pour éviter une nouvelle crise politique : « Il y a bel et bien évolution, mais nous n’allons pas mettre le tout sur la place publique maintenant. Au moment venu vous serez informés. Nous évoluons et nous évoluons bien, et nous avons bon espoir que la raison va dominer, que les passions vont cesser, et que nous allons nous retrouver pour trouver la solution à tous nos problèmes autour de la table dans l’intérêt du peuple de Guinée », estime Lansana Komara.

Il précise d’ailleurs que des contacts sont en cours dans ce sens entre les responsables du pouvoir et ceux de l’opposition : « Il y a des contacts, au lendemain de la menace brandie par le chef de file de l’opposition nous nous sommes retrouvés avec les représentants de l’opposition, et nous allons nous retrouver encore le jeudi pour discuter. Les menaces sont les menaces, mais nous avons espoir que la raison va dominer et que nous trouverons la solution à nos différends », a conclu Lansana Komara.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628124362

Facebook Comments

Guineematin