Le chef du secteur Boléya, relevant du quartier Tata I, dans la commune urbaine a présenté hier, mercredi, 18 avril 2018, à la Brigade de Recherche de la Gendarmerie de Labé, un petit garçon de 16 ans, Mamadou Dian Diallo qui déclare avoir été kidnappé et soumis à 3 jours de diète noire par ses présumés ravisseurs, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Modi Maladho Diallo, chef du secteur Boléya, relevant du quartier Tata I, dans la commune urbaine de Labé a expliqué à la presse locale que le petit garçon se rendait à son lieu de travail au centre ville quand il a été kidnappé par deux inconnus dont un cagoulé alors qu’il cherchait à se mettre à l’aise avant de continuer son chemin.

« Sur son chemin, il a voulu se mettre à l’aise. Il est descendu alors dans un caniveau creusé non loin de la piste d’atterrissage de l’aéroport de Labé, du côté de la Base militaire aérienne à Tata I. Dans ce trou, la victime a retrouvé deux individus dont un portant une cagoule. Ces inconnus l’ont tout de suite maitrisé et ligoté. Ils sont restés ensemble dans ce caniveau pendant 3 jours, c’est-à-dire, du dimanche matin à mercredi. Pendant tout ce temps, il était ligoté pieds et mains liés. Ils ne lui donnaient ni à manger, ni à boire » a rapporté le chef du secteur.

« Quand ils m’ont ligoté, il m’ont copieusement tabassé. Chaque fois, un de mes ravisseurs me surveillait le temps que le second ne parte chercher à manger et à boire. Ils venaient manger à côté de moi sans m’en donner. C’est le mercredi que j’ai profité de leur absence pour m’enfuir » a ajouté le petit garçon, Mamadou Dian Diallo, apprenti soudeur qui précise qu’un de ses ravisseurs était armé d’un couteau.

Cette histoire ressemble à une légende à faire dormir débout. Car, celui qui prétend avoir été kidnappé au moment où il cherchait à se mettre à l’aise n’a finalement pas pu le faire pendant 3 jours, sans problème. En tout cas, il est rentré à la maison avec une tenue non souillée par des matières fécales. Même si ce petit garçon explique aujourd’hui avoir des douleurs au niveau de la poitrine, à cause, dit-il, de la torture qu’il aurait subie pendant ces 3 jours de ‘’diète noire.’’

En attendant les résultats de l’enquête ouverte par la Brigade de Recherche de la Gendarmerie de Labé, Guineematin.com est en droit de se demander si un petit garçon de 16 ans peut tenir 3 jours de diète noire et se relever pour marcher seul à pieds en direction de son domicile.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin