Une trafiquant présumé d’armes et de drogues a été arrêté dans la nuit de mardi à ce mercredi 11 juillet 2018 à Nafadji à la frontière guinéo-malienne. Le jeune qui est de nationalité malienne, serait en complicité avec un guinéen résidant à Siguiri, a appris Guineematin.com dans la préfecture.

Depuis quelques temps, le camp d’infanterie de Siguiri mène régulièrement des patrouilles nocturnes pour tenter de lutter contre l’insécurité qui sévit dans cette préfecture, où des assassinats et des affrontements mortels sont récurrents. Et c’est dans ces opérations, que des agents de ce bataillon ont mis mains sur Lamine Traoré, un jeune de nationalité malienne, en possession d’armes de fabrication locale et une quantité de comprimés Diazépam que certains utilisent pour se droguer.

« Hier nuit, au cours de la patrouille de nos agents, ce jeune a été arrêté avec l’arme comme vous le constatez déjà, il possédait également des comprimés appelés valium 12 très dangereux, c’est de la vraie drogue. Quand tu prends ça, tu ne peux plus te contrôler, tu es capable de faire n’importe quoi. Mais il est en complicité avec des citoyens de Siguiri, parce que il nous a cité des noms à Siguiri », explique le colonel Mamady Condé, commandant du camp d’infanterie de Siguiri.

Interrogé par Guineematin.com, le présumé trafiquant soutient que les marchandises prohibées qu’il possédait ne lui appartiennent pas. Selon lui, il partait les rendre au propriétaire qui est à Siguiri : « C’est un jeune guinéen résidant ici à Siguiri qui m’a remis ces marchandises en me demandant de les lui envoyer au Mali. Mais lorsque je suis rentré au Mali, il m’a demandé de les revendre, je lui ai répondu que je ne peux faire cela. C’est ainsi qu’il m’a demandé alors de les ramener à Siguiri », a dit Lamine Traoré.

Le jeune malien a été déféré à la gendarmerie départementale de Siguiri. Son supposé complice, lui, est introuvable pour le moment. Son grand frère a été interpellé par la gendarmerie qui tente de se renseigner sur sa destination.

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin