L’Union des Forces Démocratique de Guinée (UFDG), le RPG Arc-en-ciel et l’Union pour le Progrès et le Renouveau (UPR) sont les trois partis politiques qui ont décidé de présenter des listes de candidats aux élections locales dans la commune rurale de Thianguel-Bori, relevant de la préfecture de Lélouma, dans la Région Administrative (RA) de Labé, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

L’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) a désigné comme tête de liste le premier responsable du parti dans la sous-préfecture, Maître Mouctar Bah, ancien secrétaire général du bureau local du syndicat des chauffeurs et mécanique générale de Thianguel-Bori.

Candidat favori pour avoir été présenté par le parti majoritaire sur le terrain, Maître Mouctar Bah se servira du projet de société de l’UFDG pour battre campagne en vue de conserver la suprématie de l’opposition dans la zone. Il demandera à ceux qui veulent voir Cellou Dalein Diallo à la tête du pays en 2020 de concrétiser leur rêve en votant déjà pour les candidats de l’UFDG à la base.

Pour sa part, le RPG Arc-en-ciel a choisi le maire sortant, Modi Boubacar Ley Lagui Diallo pour conduire sa liste dans l’espoir que son expérience acquise à la tête de la collectivité depuis l’accession du président Alpha Condé au pouvoir va constituer un atout majeur pour inverser la tendance en faveur de la majorité présidentielle.

Ce doyen a choisi comme thèmes de campagne deux éléments essentiels mettant tous en cause le candidat de l’UFDG, favori sur le terrain. D’abord, l’appartenance de Maître Mouctar Bah à la communauté Wahhabiya très minoritaire et décriée en Moyenne Guinée et souvent présentée par la majorité Tidjaniyah comme un appendice des Djihadistes qui ont déjà déstabilisé le Nord du Mali.

Ensuite, pour défendre efficacement les couleurs RPG Arc-en-ciel à Thianguel-Bori, Modi Boubacar Ley Lagui Diallo compte exploiter le soulèvement populaire qui a récemment destitué le candidat de l’UFDG, Maître Mouctar Bah de son poste de secrétaire général du bureau local du syndicat des chauffeurs et mécanique générale, « pour mauvaise gestion des recettes issues des taxes de stationnement des véhicules de transport ».

Par ailleurs, l’Union pour le Progrès et le Renouveau (UPR) a fait appel à l’ancien maire de la commune rurale de Thianguel-Bori, Elhadj Ibrahima Bemba Taïbata Diallo pour conduire sa liste des candidats aux prochaines élections locales.

Cet allié sûr du ministre d’Etat, Elhadj Bah Ousmane, conseiller à la présidence de la République met plusieurs cordes à son arc dans l’espoir de gagner cette bataille électorale de proximité dont son bilan de gestion de la collectivité du 25 février 2006 au 14 novembre 2010.

Pour son message de campagne, le candidat de l’UPR à Thianguel-Bori, Elhadj Ibrahima Bemba Taïbata Diallo envisage aussi de demander des comptes à son adversaire du RPG Arc-en-ciel, Modi Boubacar Ley-Lagui Diallo sur l’utilisation faite de la subvention que l’Etat guinéen a régulièrement accordé aux collectivités décentralisées depuis que le Professeur Alpha Condé a été élu président de la République de Guinée.

Face au candidat favori, Maître Mouctar Bah présenté par le parti majoritaire à Thianguel-Bori, la tête de liste de l’UPR, Elhadj Ibrahima Bemba Taïbata Diallo, a, lui aussi, décidé d’exploiter à fond la crise sociale qui a récemment entrainé des changements majeurs à la tête du bureau local du syndicat des chauffeurs et mécanique générale.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin