Depuis quelques heures, la ville de Koundara est le théâtre d’une violente manifestation des élèves de la commune urbaine partie du Lycée, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Selon les premières informations reçues, cette violente manifestation des élèves de Koundara n’a rien à voir avec la grève des enseignants déclenchées depuis le 13 novembre 2017 par le syndicaliste Aboubacar Soumah du SLECG.

La révolte aurait été plutôt provoquée par certains élèves qui ont été sanctionnés au Lycée par le proviseur de l’établissement, Lamine Barrry, représentant local du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG).

Non contents de la sanction qui leur a été infligée, ils ont décidé de perturber les cours dans tous les établissements scolaires du public et du privé de la ville de Koundara.

Déjà, les manifestants qui disposent de la ville en maîtres absolus, se sont attaqués aux installations de la Direction Préfectorale de l’Education, contraignant ainsi les locataires des lieux à prendre la clef des champs.

Au moment où nous mettions cette dépêche en ligne, le proviseur du Lycée de Koundara, Lamine Barry était activement recherché par les élèves manifestants qui veulent lui faire la fête, en ce jeudi, 7 décembre 2017.

En attendant, la paralysie est totale dans la ville de Koundara où les élèves ont contraint les commerçants à fermer boutiques et magasins.

Pour le moment, Guineematin.com ne parvient pas à échanger avec monsieur Lamine Barry, le proviseur du Lycée public de Koundara, qui ne décroche pas son téléphone, malgré nos multiples tentatives.

A suivre !

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Facebook Comments