Le président Alpha Condé était rouge de colère après ses visites inopinées dans plusieurs ministères hier, mardi 9 février 2021. Le Chef de l’Etat guinéen a annoncé des sanctions contre les cadres absents et même certains ministres.

Après sa première sortie la semaine dernière, le président Alpha Condé poursuit ses visites surprises dans les ministères et autres services étatiques. Ce mardi matin, 9 février 2021, le chef de l’Etat guinéen s’est rendu aux ministères de la Justice, de la Fonction publique et de l’Education nationale.

Partout, il a visité les bureaux pour vérifier si les consignes liées à son nouveau concept Gouverner autrement sont respectées. Il s’agit de la présence des travailleurs à leur bureau à 8 heures, l’interdiction des visites privées pendant les heures de travail et l’interdiction des télévisions dans les bureaux.

Il a constaté 25 absences au ministère de la Fonction publique, 36 cadres absents au ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation et 48 autres au ministère de la Justice. Ce qui a mis en colère le numéro 1 guinéen, qui dénonce le non-respect de ses consignes.

« Je constate qu’il y a trop d’absences. Particulièrement, aux ministères de la Justice, de l’Education et de la Fonction publique. Je pense qu’il y a certains fonctionnaires qui ne prennent pas au sérieux (ses directives, ndlr) », a réagi Alpha Condé.

Face à cette situation, le président de la République annonce des sanctions contre les cadres concernés et même certains ministres.

« Chacun des absents recevra un avertissement, les ministres aussi. Parce qu’ils ne contrôlent pas leurs cadres. Donc, ce n’est pas seulement les cadres qui vont être sanctionnés, les ministres aussi parce que ça veut dire que le ministre n’a pas d’autorité sur ses cadres », a dit le Chef de l’Etat.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Alpha Guineematin.com