Aux environs de 10 heures 30’, ce mardi, 20 avril 2021, un accident de la circulation s’est produit sur l’axe Cimenterie-Kagbélen, dans le quartier Keitayah, préfecture de Dubréka. C’est un camion de la SAC (Société Alam Sarl, immatricule RC 9439 AQ) qui a percuté deux jeunes (Victor Bongono et Faya Bongono) qui étaient sur une moto. Les victimes ont trouvé la mort sur place, a appris un reporter que Guineematin.com a dépêché sur place.

Selon les informations recueillies sur les lieux, Victor Bongono et Faya Bongono (les deux victimes) sont de la même famille et ils étaient tous maçons. Ils se rendaient au centre-ville de Dubréka quand ils ont fait subi l’accident qui leur a coûté la vie au niveau de la transversale n°10 (la T10).

« Ce matin, on s’est séparé de la maison pour se rendre à Dubréka. Ils (Victor Bongono et Faya Bongono) sont tous des maîtres maçons. Et, comme nous n’avons qu’une seule moto, j’ai décidé d’emprunter une voiture pour qu’on puisse se retrouver à Dubréka. Mais, notre véhicule était déjà en avant. C’est lorsque je suis arrivé à Kagbélen barrage que j’ai reçu un appel téléphonique de la part de leur apprenti m’annonçant que mes grands frères ont fait un accident à la T10 (Keitayah). C’est ainsi que je suis descendu de la voiture pour emprunter un motard pour me retourner voir ce qui se passait. A mon arrivée, j’ai trouvé la police sur les lieux. Et, quand j’ai baissé la tête, ce sont mes deux grands frères que je vois allongés à terre sans vie », a expliqué Tamba Ouendéno.

A en croire la police qui s’est rendue sur le lieu de cet accident, les victimes ont été trainées sur une distance de 10 mètres par le véhicule qui les percutés. Egalement, la police met cet accident au compte du « manque de maîtrise » du chauffeur du camion qui filait à vive allure et qui aurait freiné sur 50 mètres avant de heurter la moto des jeunes maçons.

Sékou Gueye Touré, commissaire principal de la police routière de Sonfonia

« Ces deux personnes (Victor Bongono et Faya Bongono) étaient sur une moto TVS. Mais, malheureusement, ils ont succombé à leurs blessures. Ils ont perdu la vie dans cet accident. Leurs parents nous ont trouvés sur les lieux ; c’est ce qui nous a permis de les identifier. Et, selon les premières informations que j’ai reçues de la part du chauffeur du camion, ils venaient tous à double file ; mais, il y avait un autre gros porteur qui roulait à sa droite. Et lui, il était collé vers le trottoir central. Soudainement, il a aperçu un motocycliste devant lui qui supportait quelqu’un. Il (le chauffeur du camion) a tenté de freiner sur une distance de 50 mètres ; mais, il n’a pas pu s’arrêter. Alors, il est venu les heurter ; puis, il les traînés sur une distance de 10 mètres avant de s’immobiliser… Je peux dire que c’est le manque de maîtrise qui a causé tous ses dégâts. Voyant toutes ces manœuvres qui se produisaient, normalement, il (le chauffeur du camion) devait pouvoir maîtriser son engin », a indiqué Sékou Gueye Touré, le commissaire principal de la police routière de Sonfonia basée à la cimenterie.

A noter que le chauffeur du camion se trouve actuellement dans les mains des services de sécurité de la Cimenterie. Et, les corps des victimes ont été transportés en direction de Sonfonia par les services de la protection civile.

De Dubréka, Foko Millimono pour Guineematin.com

Tél: 620 933 446 / 666 11 17 26

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin