Ce mercredi, 14 février 2018, constitue la troisième journée de la grève, lancée par Aboubacar Soumah, secrétaire général du Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG). Ce matin, le reporter de Guineematin.com qui s’est rendu au lycée-collège 1er mars de Matam a constaté que les enseignants ont majoritairement respecté le mot d’ordre de grève.

Sur place, toutes les salles de classe étaient vides et la cour de l’école calme comme un cimetière.

Par manque d’enseignants ces deux derniers jours, aucun élève ne s’est présenté à l’école ce mercredi, 14 février 2018, contrairement aux autres jours où on pouvait compter quelques élèves.

En attendant une sortie de crise, les élèves ont finalement décidé de rester à la maison.

De retour de Matam, Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Facebook Comments