Comme annoncé précédemment sur Guineematin.com le RPG Arc-en-ciel a tenu son assemblée générale hebdomadaire, ce samedi 16 décembre 2017, à son siège à Gbéssia-aéroport. Elle a été présidée par l’honorable Saloum Cissé, secrétaire général du parti. Trois points étaient inscrits à l’ordre du jour de cette réunion : les élections communales, la session budgétaire et les actes du ministère des postes et télécommunications, rapporte le journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Au titre du premier point, M’Bany Sangaré secrétaire national de la Jeunesse du parti, a rappelé que quatre jours nous séparent du 20 décembre, la date limite du dépôt des candidatures au compte de ces élections locales. Il a invité l’ensemble des conseillers désignés dans les différentes circonscriptions électorales à tout faire pour choisir des cadres compétents devant déposer ces listes auprès des commissions constituées à cet effet. « Dans chaque préfecture, il y a des commissions qui travaillent avec les CEPI, les CECI de Conakry pour recevoir les dossiers de candidature. Ces dossiers doivent être apportés par un cadre choisi par les conseillers désignés dans les localités. Ce mandataire répondra devant la commission sur la régularité de tous les documents fournis liés à cette candidature. Deuxièmement, nous allons insister sur les dossiers à fournir par chaque candidat. Il faut le rappeler, par endroit il y a des difficultés que les conseillers ont par exemple pour se procurer des casiers judiciaires et certains documents administratifs. C’est pourquoi, le premier document à chercher, c’est d’abord l’attestation délivré par le parti pour déclarer la candidature du parti dans la localité. Cette attestation doit être rédigée au nom du RPG arc-en-ciel et déposée auprès de la commission de réception des dossiers. Chaque candidat retenu sur la liste, doit fournir un extrait de naissance ou un jugement supplétif. Il faut que le candidat ait un certificat de résidence daté d’au moins trois mois. Le candidat doit avoir aussi un casier judiciaire ou certificat de non poursuite judiciaire d’au moins de trois mois », a expliqué M’Bany Sangaré.

Abondant dans le même sens, Sanoussy Bantama Sow, ministre des Sports, de la Culture et du Patrimoine Historique a dit que le dépôt des dossiers précités est important. Selon lui, ils permettront de dénicher « les bandits qui voudront s’infiltrer pour être élu demain. Il y a des ressortissants qui vivent à Conakry, mais ils veulent être maires à l’intérieur du pays. Donc, si vous savez qu’il y a des gens qui ont quitté Conakry pour une autre préfecture, c’est le moment de le dire. C’est le cas de Boffa. Il y a un candidat, je ne vais pas dire son nom, mais je tiens à ce qu’il entende ce message, il vit à Conakry, il veut diriger une liste indépendante à Boffa. J’ai fait le constat à Boffa hier, j’ai dit à nos responsables dès maintenant d’écrire pour dire que ce monsieur ne vit pas à Boffa », a fait remarquer.

Sur la session budgétaire qui vient de prendre fin, Saloum Cissé a dit que ça a été un honneur pour le gouvernement. « C’est la première fois depuis que nous sommes à l’Assemblée, que le budget soit voté à l’unanimité au niveau de l’Assemblée. D’habitude, quand le budget est présenté il y a des passages qu’on ne peut pas présenter. Mais cette fois-ci, il n y a pas eu de faute remarquable au niveau de cette nomenclature ; ça, c’est une fierté pour nous », a-t-il expliqué.

Sur la décision de l’ARPT de fermer les radios qui doivent des droits à l’Etat, monsieur Alpha Ibrahima Keira, ministre conseiller à la présidence a dit que c’est une bonne chose. Selon lui, ces médias sont des entreprises comme toutes les autres. « Donc les propriétaires des radios ne doivent pas se cacher derrière leur statut privilégié pour défier l’Etat, pour refuser de s’acquitter de leurs obligations vis-à-vis de l’Etat », a-t-il laissé entendre.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tel. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Guineematin