Ce dimanche, 10 décembre 2017, l’association Ahlul Baït en Guinée (en collaboration avec les associations Tidjanistes et Ahlul Zikr) a célébré en différé le Maouloud ou fête anniversaire de la naissance du prophète Mouhammed (Paix et Salut de Dieu sur Lui). La cérémonie a mobilisé plusieurs fidèles musulmans (hommes et femmes), des responsables religieux et autres fidèles. La rencontre a eu lieu dans l’enceinte de l’université Al-Moustapha, sise à la Cimenterie, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Interrogé par notre journaliste, Cheick Mamadou Hafiziou Diallo, premier responsable de l’association Ahlul Baït en Guinée, en même temps enseignant à l’université Al-Moustapha de Guinée dont il est l’administrateur général a décliné l’objectif de la rencontre. « C’est la commémoration de la naissance du prophète Mouhammed, que la paix soit sur lui et sa sainte famille. C’est une grande cérémonie où les musulmans se rencontrent pour parler de l’histoire, des caractères et du comportement du prophète afin qu’il soit un modèle pour tout le monde, surtout la jeunesse », a-t-il dit.

Parlant de la diversité d’appréciation de cette fête, Cheick Mamadou Hafiziou Diallo a qualifié ceux qui sabotent la fête d’ennemis du prophète. « Vous savez que le prophète a des amis et des ennemis. C’est ce qui continu. Ceux qui sont contre cette commémoration font des commémorations soit politiques ou sociales. Ils font des conférences sur beaucoup de thèmes ; mais, quand ça concerne un thème qui parle de la vie du prophète, c’est en ce moment qu’ils se lèvent pour dire que c’est interdit ou que c’est une rénovation de l’islam. Je crois qu’il y a beaucoup de versets du Coran qui nous montrent que cette célébration fait partie de l’islam. Ce n’est pas une obligation ; mais, c’est l’amour aussi qui pousse les gens à le faire. Quand le Coran nous recommande de prendre le prophète comme un exemple de la vie et si on veut avoir des exemples frappants dans tous les domaines, c’est le prophète qui est le meilleur modèle. Comment savoir ou imiter ce modèle sans le connaître, sans le véhiculer ? Je crois que ce n’est pas possible. Cette cérémonie est donc un acte de l’amour pour le prophète », explique le religieux.

Pour justifier la présence des Tidjanistes à la rencontre, Cheick Mamadou Hafiziou Diallo a d’abord démystifié le nom chiite que certains craignent. « Le Coran même a parlé de chiite. Toute personne qui aime le prophète et sa sainte famille, qui œuvre dans le bon sens est chiite. Chiite veut dire partisan. Les chiites sont des partisans du prophète et de sa famille. Je pense que tout musulman est chiite. Les Tidjanistes aiment la sainte famille du prophète, même si on change un peu le nom, ils sont chiites. D’ailleurs, il y a une convention nationale de collaboration signée entre les associations Ahlul Baït de Guinée et les unions des foyers Tidjanites en Guinée. Les deux groupes constituent une famille en Guinée », a-t-il révélé.

Cheick Mamadou Hafiziou Diallo a souhaité clôturer notre entretien par des remerciements appuyés à tous ceux qui ont effectué le déplacement, ainsi qu’à ceux qui ont œuvré pour la réussite de la rencontre.

Mamadou Alpha Assia Baldé pour Guinematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Guineematin