Cellou Baldé

Ces derniers temps, le torchon brûle entre le chef de la majorité présidentielle, Amadou Damaro Camara et le président de l’UFDG et chef de file de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo. Les deux hommes se livrent à des attaques par médias interposés avec des termes parfois assez virulents. Et, dans un entretien accordé à un journaliste de Guineematin.com ce lundi, 21 mai 2018, l’élu uninominal de Labé, honorable Cellou Baldé a tenu à remettre les pendules à l’heure.

Décryptage !

Guineematin.com: Rien ne semble aller entre votre président, Cellou Dalein Diallo et le président de la majorité présidentielle, Amadou Damaro Camara. Expliquez-nous ce qui se passe ?

Honorable Cellou Baldé : Disons qu’il n’y a pas de problème personnel entre les deux hommes. C’est dans le cadre des activités du comité de suivi, en plénière de l’opposition, il a été relevé qu’il y a réellement une certaine arrogance dans le comportement de la délégation de la mouvance, en l’occurrence honorable Amadou Damaro Camara qui est le chef de la délégation. C’est ce qui a été relayé par les médias et repris par le chef de file de l’opposition lors de la dernière assemblée générale de l’UFDG. Comme il fallait s’y attendre, honorable Damaro n’est pas allé du dos de la cuillère pour démontrer effectivement qu’il est arrogant et insolent parce qu’au-delà de son arrogance, cette fois-ci, il s’est montré très insolent. Je crois que ce n’était pas très agréable pour une personne comme lui qui, quand même, est un maillon important dans la scène de l’institution parlementaire de notre pays. Je crois qu’il pouvait se faire l’économie de cela, surtout que nous sommes à une phase de crise post-électorale qui requiert une certaine lucidité et un esprit de discernement chez les responsables politiques. C’est cette arrogance la même qui a justifié le retrait de l’opposition républicaine au niveau du comité de suivi. Cette fois-ci, il est allé au niveau du caniveau. Ce n’était pas une communication qu’on pouvait attendre des responsables du groupe de la majorité présidentielle, de surcroît celui qui a un poste de responsabilité important au niveau de l’Assemblée parlementaire.

Guineematin.com: On sent la tension monter ; maintenant, à quoi est-ce qu’on peut s’attendre ?

Hon. Cellou Baldé : Vous savez que le chef de file, c’est quelqu’un de responsable et de très lucide. Je crois que monsieur Amadou Damaro Camara doit savoir raison gardée. Il doit comprendre que Cellou Dalein Diallo n’est pas son homologue d’en face. Il n’est pas le président du groupe parlementaire des libéraux démocrates. Damaro a Docteur Fodé Oussou Fofana en face de lui. Cellou Dalein Diallo a, en face de lui, Alpha Condé. S’il y a quelqu’un qui est le chef de la majorité dans ce pays, c’est bien Alpha Condé. Honorable Damaro Camara doit savoir qu’il n’est que le président du groupe parlementaire. Donc, il doit mettre la balle à terre et ne pas s’en prendre à des personnes et surtout proférer des injures.

Guineematin.com: Vous voulez dire à honorable Damaro que Cellou Dalein Diallo n’est pas son égal ?

Hon. Cellou Baldé : Pas du tout. Son homologue du côté de l’UFDG, c’est honorable Docteur Fodé Oussou Fofana qui est le président du groupe parlementaire. Il ne faut pas que Damaro confonde la majorité présidentielle à la majorité parlementaire. Il y a un président élu par le RPG, Alpha Condé qui est le chef de cette majorité. Lui, Damaro est le président d’un groupe parlementaire à l’image du président du groupe parlementaire de l’Alliance républicaine ou celui du groupe Libéral démocrate. Ça, il doit le comprendre.

Guineematin.com: merci honorable.

Hon. Cellou Baldé : merci à vous aussi.

Entretien réalisé et décrypté par Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél. : 622 68 00 41

Facebook Comments

Guineematin