Après une première sortie ratée au championnat d’Afrique des nations, le Syli local affronte ce mercredi 17 janvier 2018, le Maroc, pays hôte de la compétition. Une nouvelle défaite sera synonyme d’élimination pour l’équipe guinéenne. Et même si la tâche s’annonce compliquée pour les hommes de Kanfory Lappé Bangoura, certains footballeurs guinéens qui ont parlé à Guineematin.com, croient aux chances du Syli.

Ibrahima Keita

En s’entraînant ce mardi 16 janvier 2018 au stade du 28 septembre de Conakry, les joueurs du Club Industriel de Kamsar n’ont pas manqué d’évoquer la situation du Syli local, au CHAN qui se joue actuellement au Maroc. La Guinée a certes perdu son entrée dans la compétition et affronte ce mercredi l’adversaire le plus redoutable de son groupe. Il s’agit bien sûr du Maroc, pays hôte de la compétition et tombeur de la Mauritanie 4-O en match d’ouverture.

Les hommes de Lappé Bangoura se trouvent donc sur une pente, mais Ibrahima Keïta, joueur du CIK croit en leurs chances de qualification au second tour. « On a une chance de se qualifier si on arrive à gagner les deux derniers matches. Dans le cas où on arrive à perdre un match ou à faire un match nul, là on aura moins de chances de se qualifier. Mais si on arrive à gagner le prochain, on a une grande chance de se qualifier », a estimé le footballeur.

Léopold Konan

C’est aussi l’avis du gardien de but de cette équipe de la ligue 1 guinéenne, Léopold Konon : « En football, on dit souvent que 1+1 ne peuvent pas forcément donner 2. C’est-à-dire que le football varie. Souvent les plus faibles gagnent les plus forts. Voilà donc, la Guinée a toutes ses chances de se qualifier même si c’est contre le pays organisateur », a –t-il dit.

Salif Banga Sylla

L’entraîneur adjoint du Club Industriel de Kamsar, abonde dans le même sens que ses joueurs. Salif Banga Sylla se montre lui aussi optimiste quant à la qualification de l’équipe guinéenne. « On a toujours une chance de se qualifier. Les compétitions comme ça, ce n’est pas une course de vitesse mais une course de fond. On a perdu le premier match et le deuxième match on joue contre le Maroc. Si on arrive à gagner là-bas, on pourra se qualifier. Un match n’est jamais joué d’avance. L’autre fois on a joué contre le Soudan et on a perdu. Contre le Maroc on peut jouer le match et le gagner « , soutient le coach.

Le Syli local est actuellement 3ème du groupe A avec 0 point derrière le Maroc et le Soudan. Kanfory Lappé Bangoura et ses poulains sont obligés donc de s’imposer devant le pays organisateur pour espérer passer au tour suivant.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin