Une maison d’habitation a pris feu au quartier Mairie, dans la commune urbaine de Labé, ce mardi, 13 mars 2018, aux environs de 2 heures du matin alors que tous les occupants dormaient, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Cet incendie s’est déclaré quelques minutes seulement après le retour du courant électrique de l’EDG à 2 heures du matin. Et selon des témoignages recueillis auprès de la famille sinistrée, le feu est partie de la boutique d’alimentation générale attenante à la route principale. « Nous avons entendu la bouteille du congélateur éclatée. Après le feu a pris toute la maison » explique le jeune Ibrahima Diallo.

Rencontré sur le terrain, le responsable technique de l’EDG de Labé, Oumar Baïlo Dieng a expliqué que ce court-circuit est interne au bâtiment. « Le courant n’est revenu hier qu’à 2 heures du matin. La protection qu’ils ont à l’intérieur de la maison n’a pas réagi à l’incendie. Nous n’avons constaté aucun problème sur le câble d’alimentation entre le poteau et le bâtiment. Ce qui nous fait dire que ce court-circuit est d’origine interne et non externe. Cet indice nous permet de déterminer la position de l’incendie » s’est-il défendu.

Poursuivant sa réaction, Oumar Baïlo Diallo a invité les propriétaires des maisons à Labé à avoir des appareils protection très sensibles et faire des très bonnes installations avec des professionnels.

« Ils doivent refuser le bricolage, parce que le bricolage est toujours néfaste. Il y a des câbles qui ne répondent pas aux normes. Quand les gens les utilisent dans leurs concessions, il y aura toujours des incendies. Et surtout il faut avoir un bon technicien qui a au moins le minimum de formation en électricité. Ils ne doivent pas prendre n’importe qui pour faire des installations électriques dans leurs maisons d’habitation. Il y a aussi des installations qui sont vétustes. C’est le cas de cette installation que nous venons de voir et qui date des années avec des rôniers. Vous voyez que le constat est regrettable » a-t-il conclu.

Il est à noter qu’il n’y a pas eu de perte en vie humaine, ni de blessé mais les dégâts matériels sont importants. Au moment de notre passage, la famille n’avait pas encore réussi à évaluer les pertes enregistrées.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin