Dr. Sakoba Keita

Dans le but de tirer les leçons avec les partenaires qui sont intervenus dans la riposte contre la maladie à virus Ebola. L’agence nationale de la sécurité sanitaire (ANSS) a organisé à Kindia une rencontre d’échange sur la contribution de l’Unicef aux activités de riposte contre Ebola en République de Guinée.

Plusieurs partenaires et les collaborateurs de l’Unicef ont pris part à cette rencontre afin de faire une réflexion et une analyse détaillée sur des actions qui ont été menées pendant la période de la maladie à virus Ebola et se préparer pour des actions futures, rapporte l’un des correspondants de Guineematin.com à Kindia.

A l’occasion de l’ouverture des travaux, le Dr. Sakoba Keita, directeur général de l’agence nationale de la sécurité sanitaire, a souligné que « cette initiative permet de faire un retour d’expérience et de reconnaissance sur l’effort des partenaires pendant l’épidémie d’Ebola. On a la victoire aujourd’hui ; mais, on peut toujours mieux faire pour non seulement aboutir à nos résultats très rapidement et aussi économiser nos ressources matérielles et humaines. C’est aussi une occasion de nous rappeler les durs moments pendant lesquels nous avons perdu certains de nos compatriotes qui étaient en première ligne de la lutte. Donc, nous allons échanger ensemble et voir comment nous pouvons faire mieux pour les flambées futures afin d’éviter les moments de paniques que nous avions connus avec Ebola ».

Moise Toukara

Pour sa part, monsieur Moise Toukara, spécialiste des urgences à l’Unicef, s’est dit très satisfait de cette rencontre d’échange. « Nous avons développé, aux côtés du gouvernement guinéen et au service exclusive des communautés guinéennes, des plans d’intervention pour mettre fin à la chaine de propagation de la maladie à virus Ebola. Donc, dans cette assise, nous allons porter les recommandations fortes qui pourraient soutenir efficacement nos interventions futures. Et, l’un des aspects non négligeable, c’est l’éducation et la communication pour la mobilisation sociale qui suppose naturellement un effectif engagement communautaire pour l’implication de toutes les couches de la société », a précisé Moise Toukara.

De Kindia Mamadouba Sylla pour Guineematin.com

Tél. : 623 78 43 73

Facebook Comments

Guineematin