Comme annoncé dans une de nos précédentes publications, l’ambassadeur du Japon en Guinée, Son Excellence Hisanobu Hasama, à la tête d’une importante délégation poursuit son séjour de travail dans le pays profond, notamment dans la région administrative de Labé.

Après la pose de la première pierre de la construction d’une ENI à Mamou avant-hier, lundi, le diplomate japonais s’est rendu dans la matinée d’hier, mardi, dans le secteur de Longoma, relevant de la sous-préfecture de Lafou, dans la préfecture de Lélouma. L’objectif était d’inaugurer un projet d’accès à l’eau et la remise d’une importante quantité de riz pour les cantines scolaires à Lafou, sur le financement du Japon, rapporte l’envoyé spécial de Guinematin.com qui marche sur les pas du diplomate.

Les activités de la journée de ce mardi ont démarré par une visite de courtoisie, d’abord chez le préfet de Labé, Elhadj Safioulaye Bah, ensuite chez le gouverneur de région, Sadou Kéïta. Après un bref entretien avec les deux personnalités, dans leurs bureaux respectifs, la délégation a mis le cap sur Longoma, un secteur situé sur la route nationale Numéro 5 (Labé-Koundara), à 49 Km de Lélouma et à 45 Km de la ville de Labé.

L’ambassadeur du Japon, Hisanabu Hasama et sa suite ont été accueillis par le Préfet de Lélouma, Mohamed Deen Camara, les autorités locales à tous les niveaux, ainsi qu’une importante foule de population.

Mme Diamilatou Diallo

Selon madame Diamilatou Diallo, directrice de l’école primaire de Longoma, son école a été fondée en 1992 par la population locale et a été ouverte en 1993 avec un effectif de 56 élèves dont 30 garçons et 26 filles réunis dans une seule salle de classe. Aujourd’hui, cette école a quatre groupes pédagogiques avec un effectif total de 200 élèves dont 120 filles. Et, les élèves sont repartis en deux salles de classe avec un regroupement de deux niveaux différents : la 1ère et la 2ème année dans une salle, la 3ème et la 4ème année dans l’autre.

SE Hisanabu Hasama

Dans son discours, l’ambassadeur Hisanabu Hasama s’est réjoui de pouvoir inaugurer les points d’accès à l’eau et à l’assainissement pour quatre écoles de Lafou, ainsi que la remise du riz pour le programme des cantines scolaires du PAM. « Le point d’accès à l’eau, d’un montant d’environ Un milliard quatre-vingt-trois millions de francs guinéens a permis d’améliorer les conditions sanitaires et de fournir une sensibilisation à l’environnement de quatre écoles primaires de Lafou : Longoma, Garantan, Doghol Timbobhé et Hackou », a-t-il cité, précisant que ce projet concerne un total de 618 élèves.

Selon le diplomate, ces quatre écoles son souvent de petite taille, peu équipées et difficiles d’accès ; mais, les communautés ont toutes fait preuve de dynamisme dans la gestion de leurs faibles moyens. « En fonction des écoles, celles-ci ont été équipées de latrines, forages, clôtures en grillage avec un reboisement apporté par l’ONG ‘’Le Partenariat’’, ainsi que des formations et sensibilisations », a dit l’ambassadeur Hisanobu Hasama tout en insistant sur le fait que ces efforts pour améliorer l’hygiène dans les écoles est un aspect des efforts de la Guinée et du Japon pour améliorer l’ensemble de la scolarisation des élèves dans notre pays.

Revenant sur le programmes des cantines scolaires, l’ambassadeur a expliqué que son gouvernement a financé un montant de près de trente milliards de francs guinéens. « Depuis 2014, le gouvernement du Japon a continuellement apporté son soutien à ce programme pour un montant de près de cent quarante milliards de francs guinéens. Le financement a permis aujourd’hui de fournir un repas chaud par jour à 150 000 enfants de 895 écoles dans les zones de forte insécurité alimentaire », a entre autre ajouté le diplomate japonais.

A rappeler que la réalisation des blocs de latrines et des points d’eau a été effectuée grâce à l’aide bilatérale avec les ONG et les collectivités locales, sur financement du gouvernement du Japon.

Alpha Assia Baldé, envoyé spécial de Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Guineematin