Les autorités communales de Sagalé (dans la préfecture de Lélouma) sont été confrontées aux dures réalités du manque d’infrastructures administratives. En tournée de sensibilisation des populations locales sur les enjeux des prochaines élections communales, le préfet de Lélouma, Mohamed Deen Camara a été reçu le mardi dernier, 9 janvier 2018, dans une salle de classe, à Sagalé, faute d’infrastructures administratives, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

On se rappelle que tous les symboles de l’Etat avaient été attaqués au mois de novembre 2017, suite à l’exfiltration contre la volonté populaire du présumé assassin de Chérif Ibrahima de Sagalé. Il avait été promis aux populations de tout mettre en oeuvre pour le juger. Mais, on connaît la suite…

Mohamed Deen Camara, préfet de Lélouma

Ce mardi, face aux populations de Sagalé, le préfet de Lélouma, Mohamed Deen Camara a profité de son discours pour fustiger le comportement des individus qui ont détruit les infrastructures de l’administration.

En marge de son meeting, Mohamed Deen Camara a rendu une visite de courtoisie au Chérif Abdoul Mazid, Khalif Général de Sagalé auquel il a demandé d’implorer la grâce divine pour que le régime en place n’oublie pas la Région Administrative de Labé, lors de la célébration en différé de la fête anniversaire de l’Indépendance de la Guinée, programmée le 13 janvier 2018, prochain à Kankan.

En sollicitant cette prière à l’érudit de Sagalé, le préfet de Lélouma et toutes les autorités administratives en fonctions dans la Région Administrative, souhaitent que le président Alpha Condé profitent de la rencontre de Kankan pour programmer la célébration de la prochaine fête anniversaire de la Guinée à Labé. Quelle course contre la montre ?

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Facebook Comments