Le district de Gbouo, situé sur la nationale N’Zérékoré-Beyla à 32 Km du chef-lieu de la préfecture, n’a pratiquement plus de poste de santé. Car celui qu’il en dispose manque de tout ou presque. Pas d’eau, ni de courant encore moins d’équipements et de médicaments suffisants, rapporte le correspondant de Guineematin.com à N’zérékoré qui s’est rendu sur place.

Pour celui qui arrive pour la première fois au poste de santé de Gbouo dans la préfecture de N’zérékoré, l’étonnement sera sans doute grand. Car, celui-ci ne présente nullement l’image d’un centre médical. Des tôles trouillées, un mur à bout de délabrement et des portes épuisées, c’est l’image qui attire en premier lieu les visiteurs de ce poste de santé. Mais il ne s’agit là qu’une partie du problème. Pour savoir le reste, il faut arriver à l’intérieur du bâtiment quasi vide.

Dr Néma Nonamou

Sur place, le correspondant local de Guineematin.com a rencontré Dr Néma Nonamou, le chef du poste de santé de Gbouo, bien placé pour parler des difficultés sur le terrain : « On n’a pas d’eau alors que qui parle de santé, doit parler forcément d’eau parce que l’eau est source de vie. La latrine est délabrée, ensuite on n’a pas de courant, donc quand on reçoit des malades la nuit, cela nous fatigue. On n’a pas d’armoire pour les médicaments, on n’a pas de table d’accouchement, même les matériels pour les accouchements on n’en a pas. Les médicaments que l’Etat nous envoie sont insuffisants pour la population, et le seul lit qui est là est insuffisant. Ensuite le plafond a commencé à s’effondrer et on n’a pas de latrines pour le chef de poste », explique le premier responsable du poste de santé.

Une situation que regrette et déplore Dr Néma Nonamou, qui interpelle dans le même temps le gouvernement sur cette situation : « J’invite les autorités et les personnes de bonne volonté à nous venir en aide, en améliorant les conditions de travail de ce poste de santé. Nous souhaitons notamment que notre structure sanitaire soit dotée en produits pharmaceutiques, mais aussi qu’on nous aide à avoir un forage ou des puits améliorés et l’électricité ici », a-t-il indiqué.

A noter que le district de Gbouo a une population de 3376 habitants selon le dernier recensement effectué en 2015. Tous ces citoyens n’ont pour seul recours en cas de maladie que ce poste de santé, loin aujourd’hui de répondre à la demande.

De N’zérékoré, Foromo Lamah pour guineematin.com

Tél. : +224620166816

Facebook Comments

Guineematin