boffa (1)Le Président Sidya Touré poursuit sa campagne dans la Basse Guinée où il multiplie des déclarations fracassantes à l’endroit du Président Alpha Condé. Ce vendredi 2 octobre 2015, Sidya Touré et sa suite étaient à Boffa une ville totalement acquise à sa cause.

Le leader de l’UFR, après une rentrée triomphale ce vendredi dans la préfecture de Boffa, a été accueilli en fanfare par ses partisans. Dans sa déclaration, Sidya Touré a appelé les populations à infliger une sanction sévère à Alpha Condé  le 11 octobre.

Et ironiquement, M. Touré s’interroge sur la gestion de l’argent public par Alpha Condé :

« Alpha Condé dit ne pas connaître ce qu’est le détournement de deniers publics, n’est-ce pas? Alors dites-lui que le fait de payer des centrales thermiques à 200 millions de dollars et qu’elles soient là-bas, derrière la RTG, sans pouvoir fonctionner un seul jour… en est un !!! », martèle le leader de l’UFR.

Pour le candidat de l’UFR, cette somme pouvait servir à la construction d’hôpitaux, d’écoles, de marchés ou encore au financement de multiples projets agricoles.

A Boffa, Sidya Touré n’a pas manqué de faire allusion à un ancien gouverneur de la ville de Conakry qui est entrain de faire campagne pour le RPG dans la région.

Le président pose la question suivante : « N’ont t-ils pas pris ici dans le temps, un voleur de chèvre? » Et les populations de répondre avec virulence, « si. » Et il rétorque « Qu’est-ce que ce dernier peut nous faire croire aujourd’hui? Ici je sais que nous sommes ensemble  » et les habitant de Boffa se sont empressés d’apporter l’affirmation suivante : « nous sommes avec toi à 100% « .

Raison pour laquelle à Boffa, Sidya Touré a expliqué ne pas êtres vraiment venu pour battre campagne, mais plutôt pour sensibiliser ses militants et sympathisants sur la sécurisation de leurs votes.

Transmis par la cellule communication de l’UFR

Facebook Comments

Guineematin