Elhadj Djériba Diaby

Comme chaque 26ème jour du Ramadan, la nuit du Destin (Laylatul Gadri) a été officiellement célébrée la nuit d’hier à aujourd’hui, mardi 12 juin 2018, dans les différentes mosquées de la Guinée ; même si plusieurs fidèles n’ont fait que continuer des prières déjà entamées depuis six jours (la nuit du 20ème au 21ème jour du Ramadan).

A la grande mosquée de Bambéto, ce sont les prières habituelles qui ont été poursuivies jusqu’aux alentours de 3 heures 45, lorsque les cantiques ont commencé. Mais à la pause de 3 heures 10, on a annoncé l’arrivée d’une délégation conduite par un ami de Bambéto : Elhadj Djériba Diaby ! On apprend qu’il est né, a appris et mémorisé le saint Coran au Fouta Djallon, et qu’il est un « ambassadeur de la paix », même si on ignore les détails de cette fonction, ni celui qui l’a nommé d’ailleurs…

Seulement, Elhadj Djériba Diaby a été présenté comme une perle rare : « En plus de sa grande culture islamique, Dieu l’a aidé puisque partout en Afrique où il y a des conflits, s’il intervient, il parvient à éteindre ces conflits et ramener la paix », a-t-on expliqué ; sans donner le moindre exemple d’une de ses prouesses…

Mais, ce qui a le plus marqué dans le passage de « l’ambassadeur de la paix » à Bambéto est cet appel adressé aux fidèles de cette grande mosquée où on a prié sur la presque totalité des corps des victimes des manifestations politiques contre le régime d’Alpha Condé, de 2011 à nos jours.

Né dans le village Megnenkhouré, dans la sous-préfecture de Touba, préfecture de Gaoual, Elhadj Djériba Diaby a commencé par insister sur son attachement au Fouta Djallon (la région dont est originaire la presque totalité des fidèles présents).

« Je suis un fils du Fouta. Je vous demande de prier pour le développement de la Guinée. Ne priez pas pour une personne ! Parce que si vous priez pour quelqu’un, s’il est élu et qu’il ne fasse pas ce que vous souhaitez, vous allez le regretter. Or, si vous priez pour la paix et le développement de notre pays, quel que soit celui qui nous dirige, si Dieu accepte vos prières, nous serons bénéficiaires et en paix. Je vous exhorte de prier pour la paix pour notre cher et beau pays… », a notamment demandé, en poular, Elhadj Djériba Diaby.

Et, c’est le premier imam, Elhadj Mohamed Saïdou Diallo qui se chargera de clôturer cette cérémonie, en retournant très habilement quelques plaisanteries à son cousin à plaisanterie, le Djakanké, Elhadj Djériba Diaby.

Mais à la sortie de la mosquée, certains fidèles estiment que ce conseil sur la prière pour l’avènement d’une personne à la tête de la Guinée est une allusion à peine voilée sur les efforts de certains religieux en faveur du principal opposant au régime d’Alpha Condé. Car, il arrive dans certaines mosquée de Conakry et de l’intérieur du pays que des prières soient ouvertement formulées en faveur du président de l’UFDG, Elhadj Cellou Dalein Diallo. Un tel message dans la mosquée de Bambéto, ça peut évidemment faire jazer !

Nouhou Baldé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin