Abdoulaye Oumou SowComme plusieurs parties de la capitale en ce moment, ce vendredi 9 octobre 2015, Dixinn est depuis le matin sous le contrôle d’une bande armée de machettes et autres armes blanches avec lesquelles les citoyens sont agressés, maltraités et leurs biens confisqués. Guineematin.com vient d’en être victime à travers un de ses reporters.

Abdoulaye Oumou Sow, était d’abord à Madina où il a suivi les affrontements entre les commerçants et des vandales. Quand il a senti la situation sous le contrôle des agents de la sécurité, il a cherché alors à rejoindre le bureau pour ramener ses éléments de reportage.

Mais, à Dixinn, il a trouvé que la route était totalement barrée et les lieux contrôlés par une bande armée. Il s’est alors mis en sécurité quelque part le temps que la situation se stabilise pour pouvoir passer. Aux alentours de 13 heures, notre reporter a appris que le domicile du chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo, a été attaqué par des groupes de jeunes. Ne voulant pas relayer des rumeurs puisqu’il n’a pas pu échanger avec un membre de l’entourage de Cellou Dalein, il a alors cherché à trouver un chemin pour aller sur les lieux. Et, c’est au niveau de Oasis, Abdoulaye a vu tomber sur lui des jeunes qui jurent avec la loi et le bon sens : sa caméra, son sac et tous ses appareils téléphoniques ont été confisqués. Lui-même a été sévèrement malmené et d’ailleurs son pantalon déchiré.

Encore une fois, Guineematin.com lance un appel pressant à nos autorités à tous les niveaux de jouer leur rôle de protection et de sécurisation des journalistes dont l’opinion nationale et internationale a besoin de la présence sur le terrain pour relayer ce qui se passe.

Guineematin.com attire l’attention de tout un chacun sur ces graves atteintes à la liberté de la presse et le risque de laisser commettre des exactions inhumaines sur les populations civiles sans le moindre témoin, notamment de la presse. Rien ne sert d’attendre la commission de l’irréparable pour venir avec de gros mots et se faire passer pour un militants de la liberté et des droits de l’Homme. Nous sommes véritablement en danger. Et, c’est maintenant ou jamais qu’il faut sauver la liberté de la presse en République de Guinée !

Nouhou Baldé

Fondateur et Administrateur Général de Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin