Droit de réponse concernant les articles au sujet d’un procès intenté à l’encontre de QNET, datant des 20 et 21 Février 2018 sur Guineematin.com, www.Guineenews.org, et www.afrique-sur7.fr

QNET n’est en procès nulle part. Basé sur l’actualité en Guinée, il semblerait que certaines personnes, qui sont des représentants indépendants de QNET, ont été accusés de fraude. Ces personnes ne sont pas des dirigeants d’entreprise ou des chefs d’entreprise.

Nous n’avons pour le moment, aucune information sur ces individus et ne pouvons pas les commenter pour dire qu’ils ne sont pas des représentants autorisés de QNET.

A noter que QNET est une importante société de vente directe asiatique de Hong Kong avec une histoire de 20 ans, et qui a su démontrer son sérieux avec de nombreux partenariats dans le milieu sportif, notamment Manchester City Football Club et bientôt la CAF (Confédération Africaine de Football).

Nous sommes une entreprise légitime et spécialisée dans les produits de santé, de bien-être et de style de vie à travers notre portail e-commerce. Nous fournissons également une opportunité d’affaires à ceux qui sont intéressés à démarrer une entreprise de vente indépendante en utilisant la puissance transparente d’Internet. Nos distributeurs peuvent gagner des commissions en fonction des ventes de produits qu’ils génèrent grâce à des références. C’est un modèle d’affaires bien établi populaire dans le monde entier depuis plus de 100 ans.

QNET condamne donc fermement toute fausse représentation de son entreprise ou de ses produits par ses représentants indépendants.

Communiqué transmis par le service de Communication de QNET

A rappeler que le correspondant de Guineematin.com a Labé avait relayé une information sur la comparution de quatre représentants, encore appelés leaders, de QNET le mardi dernier, 20 février 2018, devant le Tribunal Correctionnel de Labé, pour « escroquerie ». Et, cette audience publique faisait suite à une citation directe servie aux prévenus par Maître Mamoudou Baïlo Diallo, Huissier de justice près les juridictions de Guinée, à la requête d’une trentaine de dames et sieurs dont Hadja Fatoumata Baïlo Diallo, marchande ayant pour conseil, Maître Alpha Ibrahima Barry, avocat à la Cour.

Les prévenus Thierno Malal Diallo, Fatoumata Foly Diallo, Fatoumata Binta Diallo et Alghassimou Diallo sont accusés par les plaignants d’avoir, « par des manœuvres frauduleuses », perçu des victimes plus de 192 millions 340 mille francs guinéens. Mais, à l’issue de ces débats, le Tribunal a renvoyé l’affaire au 13 mars prochain pour la suite des débats. En attendant, un autre groupe de citoyens se disant être également victimes d’escroquerie s’organise du côté de N’Dianyâbhé pour déposer une autre plainte contre les mêmes représentants de QNET, dans la Région de Labé.

A suivre !

Facebook Comments

Guineematin