Mohamed Diallo, un citoyen guinéen poursuit deux citoyens Nigérians (Paul Oziruru et Uketcheku) qu’il accuse de vol et de recel. Le tribunal de première instance de Dixinn a fixé leur sort hier, jeudi 24 mai 2018, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui a suivi ce procès.

C’est au mois d’avril 2018, au quartier Cosa, dans la commune de Ratoma, que ces infractions auraient été commises par les deux citoyens Nigérians. Aussitôt arrêtés et placés sous mandat de dépôt, le 4 avril 2018, les deux prévenus ont été entendus hier, jeudi, par le tribunal correctionnel de Dixinn.

A la barre, Mohamed Diallo, le plaignant a accusé Paul Oziruru d’avoir cassé les vitres de son véhicule avant de prendre son sac pour s’enfuir. « Il a pris mon sac en cassant les vitres de la voiture et il a pris la tangente. En le poursuivant, j’appelais au secours. C’est ainsi qu’il a été pourchassé par la foule. Finalement, il a été arrêté au moment où il s’apprêtait à bouger sur une moto pilotée par Uketcheku. Après leurs arrestation, la moto a été confisquée par la foule et les deux ont été conduits à la maison centrale », a expliqué la victime.

Interrogé par le tribunal sur ces accusations, Uketcheku, le propriétaire de la moto, a juré ne rien savoir dans cette affaire. « Moi, je fais le taxi-moto. Paul Oziruru est venu me déplacer. Je ne savais pas qu’il avait commis un vol ailleurs, à plus forte raison pourchassé par la masse. Dès qu’il ait monté sur la moto, le temps pour moi de la démarrer, j’ai vu la foule nous encercler. Je ne comprenais rien. Ils nous ont arrêtés ; et, depuis, ils nous ont mis en prison. Et, ma moto, je ne connais pas où elle se trouve jusqu’à maintenant », a plaidé Uketcheku.

Pour sa part, Paul Oziruru n’a pas nié avoir commis le vol. Il a reconnu sans détour avoir pris le sac à l’intérieur du véhicule. Il a également tout mis sur sa propre personne, jurant que son coaccusé, Uketcheku, ne connait rien dans cette affaire. « Oui ! Je reconnais avoir volé le sac dans le véhicule. Mais, Uketcheku ne fait pas parti. On ne se connaissait pas avant. Je l’ai pris en déplacement ; et, malheureusement, ils nous ont arrêtés à deux », a précisé le principal accusé, Paul Oziruru.

Après les débats, le procureur Mohamed Lamine Diawara a, dans ces réquisitions, demandé au tribunal de « retenir Paul Oziruru dans les liens de la culpabilité de vol en le condamnant à 6 mois d’emprisonnement et à 700 mille francs guinéens d’amende. Puis de relaxer Uketcheku pour délit non constitué. Ordonne à ce que la moto saisie par la foule soit déposée au niveau du parquet de Dixinn », a requis le procureur Diawara.

Finalement, lors de la délibération, le président du tribunal, Thierno Souleymane Barry, a condamné Paul Oziruru à un an d’emprisonnement ferme, tout en libérant Uketcheku pour délit non établi.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 654 416 922/664 413 227

Facebook Comments

Guineematin