Feu Elhadj Bobo Bah

Elhadj Mamadou Bobo Bah, 1er imam de Wanindara, dans la commune de Ratoma, a rejoint sa dernière demeure dans l’après-midi de ce mardi, 12 juin 2018, au cimetière du même quartier. Décédé dans la soirée d’hier à l’âge de 79 ans, l’imam a reçu les derniers hommages à la mosquée en présence, entre-autres, des représentants de la ligue islamique, des membres du Gouvernement et de l’opposition, a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Considéré comme l’un des 1ers habitants de Wanindara, feu Elhadj Mamadou Bobo Bah, originaire de Sambouya, sous-préfecture de Kankalabé, préfecture de Dalaba, a prêché la bonne pratique et l’enseignement de l’islam. Pour preuve, il a aidé à la construction d’une grande mosquée dont lui-même sera porté imam par ses coreligionnaires.

Elhadj Bouma Bah

S’exprimant au nom du Chef de file de l’opposition guinéenne, Elhadj Mamadou Saliou Bouma Bah a décrit le défunt comme étant « un homme généreux qui se battait pour l’instauration d’une bonne justice, et l’égalité de tous les citoyens devant la loi. Donc, c’est avec une grande tristesse que le président Cellou Dalein Diallo a appris ce décès. C’est pourquoi, malgré son calendrier très chargé, il a tenu à venir ici en personne pour partager avec vous cette douleur et prier pour le repos de son âme », a-t-il dit avant de présenter une enveloppe au nom du président de l’UFDG.

Présent aux obsèques, Mouctar Diallo, le président du parti NFD et ministre de la Jeunesse et de l’Emploi jeunes a dit avoir appris la disparition de ce grand imam avec beaucoup de tristesse. Selon lui, perdre un « sage à la dimension d’Elhadj Bobo, cela nous a beaucoup affecté, d’autant que nous étions venus le saluer il y’a deux jours de cela, donc à la veille de sa disparition. C’est une énorme perte pour la communauté, pour toute la Guinée, au regard de son apport extrêmement important dans la vie sociale et religieuse de notre pays. C’était un imam très sage pour qui nous avions beaucoup de respect pour l’avoir côtoyé, pour l’avoir connu. Et, nous avions déjà été sérieusement affectés d’apprendre qu’il était malade. Quand nous sommes venus lui rendre visite, il était alité. Donc, c’est avec beaucoup de consternation que nous avons appris son décès », a-t-il dit.

Mouctar Diallo

Élu député sur la liste nationale de l’UFDG en 2013, Mouctar Diallo a divorcé il y a un moment d’avec Cellou Dalein Diallo, le chef de file de l’opposition guinéenne, quand le patron des NFD a annoncé son intention de briquer un des bastions de l’UFDG : la commune de Ratoma ! Finalement, il annulera sa candidature aux élections communales et rejoindra le président Alpha Condé qui le nommera ministre dans le Gouvernement Kassory Fofana, le 26 mai dernier. Depuis, c’est la première rencontre entre les deux leaders politiques ! C’est le ministre Mouctar Diallo qui a trouvé son grand frère Cellou Dalein Diallo et qui lui a tendu la main. Une poignée de main qui aurait pu susciter quelques commentaires si elle était intervenue dans un autre contexte…

A noter que le défunt imam, Elhadj Mamadou Bobo Bah laisse derrière lui 4 veuves et 19 enfants.

Guineematin.com présente ses condoléances à sa famille biologique et prie pour le repos de son âme !

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Guineematin