Ismaël Dioubaté, ministre du Budget

A l’occasion de la séance plénière de ce mercredi, 16 décembre 2020, l’Assemblée nationale a adopté, à la majorité des députés présents, le volet « recettes » de la loi de finances initiale 2021. Les recettes attendues l’année prochaine sont estimées à 23 mille 511 milliards 64 millions contre 21 mille 364 milliards 14 millions dans la loi de finances rectificative 2020 (LFR 2020). Ce qui ressort une progression de 2 mille 147 milliards 50 millions de Francs guinéens, rapporte le journaliste de Guineematin.com qui a suivi la plénière.

Selon le rapport présenté par l’Honorable Aboubacar Adama Sylla, rapporteur général de l’Assemblée nationale, les prévisions de 20 mille 124 milliards 57 millions sont attendues des recettes fiscales ; 1 313 milliards 86 millions de dons, legs et fonds de concours ; 159, 6 milliards énumérés comme autres recettes et 955,29 milliards seront mobilisés à partir des budgets d’affectation spéciale (BAS).

A en croire l’honorable Aboubacar Adama Sylla, les 159,6 milliards de recettes de la rubrique « autres » seront mobilisés à partir de l’immatriculation, la ré-immatriculation. Les autorisations de transport permettront de mobiliser 105,46 milliards contre 38 milliards à mobiliser à travers les jeux de hasard, les revenus sur les propriétés pour un montant de 33,33 milliards et la vente des biens et services pour 28,76 milliards de francs guinéens.

On apprend que les trois principales régies de mobilisation de recettes sont la Direction nationale des Douanes où on attend 10 mille 466,07 milliards de francs guinéens, la Direction nationale des impôts pour 9 mille 718,90 milliards, et la Direction nationale du Trésor et de la Comptabilité publique pour 1 628, 66 milliards de francs guinéens.

Après les débats, les Chefs des trois familles politiques (RPG Arc-en-ciel, Alliance patriotique et Rassemblement républicain), ont, tour à tour, appelé les députés à voter unanimement le volet recettes de la loi de finances initiale 2021 après avoir émis des remarques, des critiques et observations sur le faible niveau de mobilisation des recettes de l’Etat.

A rappeler que la plénière portant sur le volet « dépenses » et le rapport final de la Loi de finances initiale (LFI) 2021, est programmée le mercredi en 8 (30 décembre 2020), à 15 heures. D’ici à cette date, les députés se pencheront, notamment le samedi prochain, sur le vote de la loi de programmation militaire 2021-2026.

Abdallah Baldé pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin