Un affrontement a opposé, ce jeudi, 27 septembre 2018, deux camps rivaux du RPG Arc-en-ciel à Banankoro. Une dizaine de personnes ont été blessées dont une femme dans un état comateux, a appris Guineematin.com à travers son correspondant dans la localité.

La crise qui secoue depuis plusieurs mois la section du RPG Arc-en-ciel à Banankoro a franchi un nouveau cap ce jeudi, avec cet affrontement violent qui s’est soldé par plusieurs blessés. Récemment rétablis dans leurs fonctions après plusieurs mois de suspension, les responsables de la section du parti au pouvoir tenaient leur réunion hebdomadaire à leur QG, situé au domicile du secrétaire général de la section, Elhadj Djomba Mory Traoré.

Mais, un groupe de jeunes opposés à ces responsables, est venu empêcher la réunion. C’est ainsi qu’un violent affrontement a éclaté entre des partisans des deux groupes rivaux du RPG Arc-en-ciel. Bâtons, cailloux et d’autres armes blanches ont servi aux uns et autres dans cette bataille rangée.

Au moins 10 personnes ont été blessées dans cet affrontement dont certains sont dans un état grave. Une femme se trouve même dans le coma, a-t-on appris des agents du centre de santé de Banankoro. Elle a été transférée d’urgence à l’hôpital préfectoral de Kérouané.

Les deux camps se sont affrontés jusqu’à se séparer d’eux-mêmes. Aucun agent de sécurité et aucune autorité locale n’est intervenu pour calmer la situation. Pour l’heure, le calme est revenu sur place mais la tension reste très vive.

Les responsables de la section RPG Arc-en-ciel de Banankoro accusent le nommé Sékouba Cissé alias « Armée » d’être à l’origine de cet affrontement. Même si ce dernier n’a pas été vu sur le terrain, il aurait menacé ouvertement d’empêcher la tenue de cette réunion.

Pour l’instant, nous n’avons pas pu rentrer en contact avec Sékouba Cissé pour recueillir sa version sur cette situation. Tout ce qu’on sait, c’est que ce dernier est le leader du groupe opposé aux dirigeants actuels de la section locale du parti au pouvoir.

Il prône le renouvellement de cette instance du RPG Arc-en-ciel. Plusieurs responsables du bureau politique national du parti au pouvoir sont intervenus dans cette crise sans parvenir à la résoudre.

De Banankoro, Moussa Oulen Traoré pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Alpha Guineematin.com