On en sait un peu plus sur l’affrontement intercommunautaire enregistré samedi soir, 24 avril 2021, dans la ville de N’Zérékoré. Selon un responsable local interrogé par le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture, ces violences ont fait un mort et deux blessés.

Environ deux semaines après les violences du 12 avril dernier, un nouvel affrontement a éclaté le samedi 24 avril 2021 au quartier Nyen, précisément dans le secteur Terrain des Réfugiés. Interrogé sur cette situation, le président du conseil de quartier de Nyen a confirmé l’origine du conflit. Selon Pierre Lancéi Sidibé, c’est effectivement le bruit trop élevé d’une moto, dont l’échappement est enlevé, qui a causé ces violences ayant coûté la vie à un jeune homme.

Pierre Lancéi Sidibé, président du conseil de quartier de Nyen

« Selon le jeune qui conduisait la moto en question, sa moto était en réparation dans un garage. C’est là qu’un ami lui a demandé de lui prêter cette moto pour qu’il puisse transporter des matériels de sonorisation pour le pré-baptême d’un enfant qui devait avoir lieu ce dimanche. Le mécanicien lui a remis la moto, et le jeune transportait les engins. Il est passé deux fois devant une mosquée où des fidèles étaient en train de prier. C’est ainsi qu’un groupe de jeunes qui étaient assis devant une cabine téléphonique, non loin de la mosquée, l’ont intercepté en lui disant de ne pas les tympaniser.

Un jeune aurait pris un bâton pour taper son ami (le mécanicien) qui était assis derrière lui au niveau de la nuque. Ils sont tombés, et le mécanicien a été blessé. Ce dernier a pris la moto pour aller la garer ailleurs et revenir. A son retour, les accrochages avaient déjà commencé sur les lieux. Et, dès que les gens ont appris que ce sont des Guerzés et des Malinkés qui s’affrontaient, plusieurs personnes sont venues se mêler au mouvement. C’est ainsi que la situation a pris de l’ampleur.

Le chef de secteur a rapidement informé les agents du PA de l’armée installée dans la zone, et ceux-ci sont venus procéder à des tirs de sommation pour disperser les gens. Et, après avoir dispersé les gens, les militaires ont dit avoir trouvé un corps sur les lieux. La victime s’appelle Kalil Konaté. Il est mort par balle, mais on ne sait pas pour le moment qui l’a tué. Donc le bilan fait état d’un mort et deux blessés », a indiqué le chef de quartier de Nyen.

L’autorité locale dément cependant la version selon laquelle, ce sont des fidèles qui priaient dans la mosquée qui sont sortis intercepter et molester le motard. « Nous sommes partis voir l’imam. Parce que les gens accusaient la mosquée, en disant que les gens sont sortis de là pour aller attaquer le jeune. Donc nous avons vu l’imam, qui a dit avoir entendu par trois fois le bruit de la moto. Mais il a assuré que personne n’est sorti de la mosquée pour aller attaquer le motard », a dit Pierre Lancéi Sidibé, avant d’appeler les deux communautés au calme et à la retenue.

De N’Zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tél : +224620166816/666890877

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin