Lansana Komara, 1er vice-président du Conseil économique et sociale, secrétaire administratif du RPG-AEC

Comme annoncé précédemment, l’assemblée générale du RPG Arc-en-ciel de ce samedi, 4 janvier 2020, a essentiellement tourné autour des élections législatives prévues au 16 février 2020. Si la mouvance présidentielle tient à y aller coûte que coûte, l’opposition ne l’entend pas de cette oreille et compte même les empêcher. Au RPG on se projette sur la prochaine étape du processus électoral, à savoir l’affichage et la correction des listes électorales.

Prenant la parole, Lansana Komara, ministre de l’Enseignement Technique a invité les militants du parti au pouvoir à aller vers les Commissions Administratives d’Etablissement et de Révision des Listes Électorales (CAERLE) pour confirmer leur position dans le fichier. « Comme vous le savez, le processus électoral avance et avance bien. En début de semaine prochaine, la CENI va procéder à l’affichage-correction des listes électorales. Nous savons que vous êtes en grande majorité enrôlés sur ces listes électorales. Nous vous demandons encore une fois, de ce jour, jusqu’à la fin de cette étape d’affichage et de correction, que vous vous mobilisiez rapidement dans les quartiers, secteurs pour aller vers les CAERLE. Mobiliser toutes les militantes et tous les militants à aller vers les CAERLE pour confirmer votre position dans le fichier. Cette activité ne va pas durer. Donc, mettez-vous déjà sur pieds pour aller vers les CAERLE afin que vous soyez correctement enrôlés. Comme vous le savez, la vraie démocratie passe toujours par les urnes, c’est-à-dire la voie du peuple. La démocratie ne passe pas par la rue. En démocratie, le peuple doit s’exprimer à travers le vote ».

Lansana Komara, 1er vice-président du Conseil économique et sociale, secrétaire administratif du RPG-arc-en-ciel

Poursuivant, Lansana Komara désapprouve la stratégie de l’opposition qui veut boycotter et empêcher la tenue des législatives. « Les autres pensent non seulement boycotter ces élections, mais aussi les empêcher. Ce qui n’est pas possible. Parce qu’on ne peut pas t’inviter à manger un plat et vous dites je ne mangerai pas ce plat et toi aussi tu ne mangeras pas. Donc, ceux qui pensent qu’ils peuvent prendre le pouvoir dans la rue, je pense qu’ils se trompent. Car le peuple de Guinée n’acceptera jamais cette situation sauf quelques brebis galeuses qui vont tenter mais pour échouer. Donc, nous vous demandons de vous mobiliser pour vous mettre en ordre de bataille. Aujourd’hui, il y a trop de bruits comme quoi nous n’irons pas aux élections parce que, parce que. C’est parce que tout simplement ils ont peur. Mais ils ont peur de quoi ? Ce qui est clair, le code électoral de la République de Guinée associe tous les partis politiques à toutes les étapes du processus électoral. De l’établissement des listes électorales jusqu’aux résultats. L’opposition guinéenne a largement participé à la dernière révision des listes électorales nous étions ensemble et ils étaient représentés dans les CAERL. Donc ils ne peuvent pas nous dire qu’ils n’ont pas été associés. Peut être que c’est des arguments pour masquer leur défaite sinon ils étaient représentés dans toutes les commissions de révision des listes électorales. Mais de qui ils ont peur ? Ils ont peur des urnes, ils ont peur du RPG arc-en-ciel, ils ont peur du président Alpha Condé. S’ils sont sûr d’eux, qu’ils viennent librement qu’on parte aux élections pour que le peuple nous départage », a asséné Lansana Komara.

Malick DIAKITE et Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Tel : (00224) 626 66 29 27

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin