Abdourahmane Bah, neveu d’Alpha Amadou Barry

Comme annoncé dans nos précédentes dépêches, la manifestation du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) pour exiger le départ du président Alpha Condé du pouvoir avant-hier, lundi 20 juillet 2020, a occasionné plusieurs blessés. Parmi les victimes, il y a Alpha Amadou Barry, âgé de 22 ans, élève en classe de terminale Sciences Sociales. La victime est toujours en soin intensif à l’hôpital de l’amitié sino-guinéenne de Kipé. Alpha Amadou Barry, a reçu un projectile non loin du domicile familial, à Hamdallaye-Prince, dans la commune de Ratoma, a appris un reporter de Guineematin.com qui a rencontré le neveu de la victime hier, mardi.

Selon Abdourahmane Bah, son neveu Alpha Amadou Barry, avec qui il partage la même chambre, était sorti acheter le petit déjeuner lorsqu’il a reçu un projectile à la tête. « Je passe la nuit avec Alpha Amadou Barry. Hier, vers 9 heures 30 minutes, il m’a dit qu’il partait acheter notre petit déjeuner. Malheureusement, on a appris plus tard que ça pagayait au niveau de la route Le Prince depuis la nuit et que le matin, les forces de l’ordre avaient investi le quartier. Mais, nous, comme habitons un peu loin de la grande route, on n’a eu ces informations que trop tard, quand il a été blessé. Nous n’étions donc pas informés qu’il y avait des échauffourées dans le quartier. Donc, au moment où Amadou Barry se rendait compte de la présence des forces de l’ordre dans le quartier, c’était déjà tard. Il a voulu s’en fuir ; mais, au moment où il voulait rebrousser chemin, un des agents- on nous apprend que c’est gendarme- a tiré une bombe lacrymogène qui l’a atteint sur sa tête. Lorsqu’on a été informé, on est venus le chercher pour l’amener dans une clique pour les premiers soins. Ensuite, nous l’avons envoyé au Centre Médical de Ratoma. Ceux-ci ont fait un papier et nous ont demandé de l’envoyer à l’hôpital sino-guinéen de Kipé », a expliqué le cousin de la victime.

Aujourd’hui, Abdourahmane Bah est très préoccupé par l’état de santé de son frère. Selon lui, Alpha Amadou Barry est toujours dans un état critique. « Les médecins de l’hôpital sino-guinéen s’occupent bien de mon frère ; mais, depuis qu’il a reçu le projectile, son état est très critique. Il est toujours dans état comateux. Après sa réanimation hier, il parvenait à nous reconnaître puisqu’il haussait la tête lorsqu’on lui posait des questions sur son état de santé. Mais, jusque-là, il n’arrive toujours pas à parler. Il est sous soins intensifs dans la salle de réanimation. Je suis très triste parce que mon frère a été injustement attaqué, il n’était au courant de rien. Nous demandons justice pace qu’Alpha Amadou n’a pas l’habitude de participer aux manifestations », a-t-il indiqué.

À rappeler qu’un journaliste de Guineematin.com a essayé à plusieurs reprises de recouper ces informations avec les responsables du ministère de la sécurité, sans succès : « nous avons publié un communiqué hier », répètent les responsables joints au téléphone ce mardi.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin