Alpha Condé tient à changer la Constitution guinéenne qui lui exige de quitter le pouvoir après ses 2 mandats

Au lendemain de l’annonce du report du double scrutin législatif et référendaire du 1er mars, le président de République s’est rendu ce samedi, 29 février 2020, au siège de son parti, le RPG arc-en-ciel. Et, dans sa communication, le Président Alpha Condé s’est employé à évoquer les raisons du report des élections, tout en dénonçant la mauvaise foi de l’opposition dans le processus électoral en cours, rapporte un journaliste que Guineematin.com avait dépêché sur place.

Convaincu que les militants et sympathisants du RPG arc-en-ciel sont en colère après le report du double scrutin du 1er mars, le président Alpha Condé a cherché à ramener à de meilleurs sentiments ses partisans. Et, pour y arriver, le chef de l’Etat a expliqué les raisons du « léger report » des élections. Un report qu’il a justifié par « l’engagement panafricain » de la Guinée.

« Nous avons aujourd’hui le logiciel le plus performant qui existe en Afrique. Il élimine les doublons, les morts et les mineurs. S’il y a un doute qu’on veut voler, il faut qu’on montre à la face du monde qu’on ne vole pas et que nous voulons des élections transparentes. Et puis, la Guinée a toujours été un pays panafricain qui a toujours joué un rôle en Afrique. Donc, nous ne pouvons pas accepter qu’au niveau de l’Afrique qu’il y ait un doute sur notre sincérité au niveau des élections. Ça, c’est fondamental. J’ai toujours dit que les problèmes africains doivent être réglés par les africains. Donc, quand nos amis africains veulent savoir sur notre fichier, je dis venez. Parce que la nuit, quand on dit que tu es vilain, le matin on va savoir si tu es vilain ou beau. Donc, on a dit ok, on va reculer de deux semaines et vous venez constater vous-mêmes. D’un, il n’y a pas de doublons. De deux, il n’y a pas de morts ; et, de trois, il n’y a pas de mineurs », a indiqué le président Alpha Condé.

Parlant du fichier électoral, le Pr Alpha Condé a dit aux militants du RPG arc-en-ciel de ne rien craindre de la visite en Guinée des chefs d’Etat de la sous-région Ouest africaine, pour la transparence des élections.

« Le deuxième problème est qu’il y a deux millions quatre cent mille (2 400 000) électeurs qui ont voté en 2015, mais qui n’avaient pas mis les doigts. Donc, l’OIF nous avait proposé de faire une autre réforme sur la loi électorale. Nous avons proposé et l’opposition à refusé. Donc, la CENI n’a pas la possibilité d’enlever le nom de quelqu’un parce qu’il n’a pas mis les doigts. Mais, là aussi, on n’a rien à craindre parce que si on regarde, on sait qui est favorisé dans ça. Il est important que tous nos amis viennent constater ça », a-t-il expliqué.

En attendant, Alpha Condé souhaite que ses partisans consacrent les deux semaines de report au travail de terrain. « Il faut que pendant ces deux semaines là, que vous renforciez le travail sur le terrain. Parce que beaucoup de nos militants n’ont pas reçu encore leurs cartes. Donc, tout le monde n’est pas prêt encore à voter. Tout le monde doit faire la campagne porte à porte de nos militants pour dire est-ce que tu as pris ta carte ? Est-ce que tu peux voter ? Chacun de vous doit le faire », a insisté Alpha Condé, se présentant dans ce siège en chef de parti qui tient à gagner une élection plus qu’un chef d’Etat prêt à des sacrifices pour préserver la paix dans son pays et protéger l’ensemble de ses concitoyens.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Tel: 620 21 39 77/ 662 73 05 31

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin