Le suspect se faisait passer pour un caporal-chef de l’armée guinéenne. Il a été interpellé hier, mardi 26 janvier 2021, par les services de sécurité postés au niveau du PA militaire de Kolenda, un district relevant de la sous-préfecture de Doko, dans la préfecture de Siguiri. Et, on lui reproche notamment d’usurpation de titre, faux et usage de faux.

Selon les informations confiées au correspondant de Guineematin.com à Siguiri, ce « faux caporal-chef » est un civil qui n’a jamais appartenu aux effectifs de l’armée guinéenne. Mais, il s’est trouvé une belle tenue des Commandos de l’armée.

« Ce monsieur qui vous voyez arrêté, bien habillé en tenue militaire, précisément en tenue des commandos avec un grade de caporal-chef, n’est autre qu’un civil. Ce sont eux qui font des attaques ; après, la population accuse les militaires », a indiqué Colonel Mamadi condé, commandant du camp d’infanterie de Siguiri.

Interrogé par la presse locale, le suspect, Lancinè Konaté, a reconnu n’avoir jamais été enrôlé dans les rangs de l’armée guinéenne. Ce jeune homme, âgé d’une vingtaine d’années, a tout de même dit être stagiaire au camp Alpha Yaya Diallo de Conakry.

« Je ne suis pas un militaire ; mais, je suis un stagiaire au camp Alpha yaya Diallo, dans l’unité « militaire pratiquant ». J’ai payé la tenue que je porte. J’ai ma carte professionnelle. Je ne suis pas un malfrat, c’est mon frère qui m’a invité ici dans le cadre d’un sacrifice », s’est-il défendu devant les hommes de médias.

A noter que Lancinè Konaté a finalement été conduit à la compagnie de la gendarmerie territoriale de Siguiri pour des enquêtes.

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin