« S’il n’y a pas de volonté politique de faire des enquêtes par rapport aux cas d’assassinats, que monsieur Kassory Fofana ne vienne pas dans un média faire des affirmations qui ne sont pas du tout fondées. Ce sont des contre-vérités qui ne sont pas dignes d’un homme Etat »…

Avocat au barreau de Guinée, Me Thierno Souleymane Baldé a encore en travers de sa gorge la récente sortie médiatique du chef du gouvernement chez nos confrères de Djoma médias, dans l’émission ‘’On refait le monde’’. En tout cas, il n’est visiblement pas prêt à pardonner Kassory Fofana « les contre-vérités » qu’il a tenues, concernant les enquêtes sur les cas de morts enregistrés dans les différentes manifestations socio-politiques de ces dernières années en Guinée.

« L’affirmation de Kassory Fofana, selon laquelle les juges d’instruction viennent aux lieux des crimes pour demander aux victimes et que les personnes ne sont pas là, est totalement fausse », martèle cet avocat.

En effet, chez nos confrères de Djoma, le Premier ministère, Kassory Fofana, a accusé l’opposition guinéenne de faire obstacle à toute enquête visant à élucider les nombreux cas d’assassinats qui ont jonché le chemin de l’histoire récente de la Guinée. Et, dans une incontinence verbale, le chef du gouvernement guinéen a affirmé qu’il a tout fait pour faire la lumière sur les cas de morts ; « mais, les juges d’instruction, les procureurs n’ont pas pu ; parce que cette opposition bloque toute manifestation de la vérité. Elle terrorise les victimes pour qu’elles refusent de témoigner. Je me suis employé à faire la lumière ; mais, impossible. Quand le juge d’instruction vient au lieu du crime pour demander à la victime, personne ne parle », affirme Kassory.

Il n’en fallait pas plus à l’actuel locataire du palais de la colombe pour susciter la colère de plusieurs proches des victimes dont Me Thierno Souleymane Baldé. L’avocat- qui a à maintes reprises déposée des plaintes au parquet de Dixinn pour demander sans succès des enquêtes- demande tacitement à Kassory Fofana d’arrêter de raconter des contre-vérités indignes de sa fonction…

Me Thierno Souleymane Baldé, avocat

« Les différentes plaintes qui ont été déposées au niveau du tribunal de première instance de Dixinn, les différents dossiers sont encore à ce niveau. Le doyen des juges d’instruction, Elhadj Ousmane Koumbassa, est là. Il n’y a jamais eu de déplacement, que ce soit un officier de police judiciaire, un procureur ou un juge d’instruction dans les différents lieux où les crimes d’assassinats ont été perpétrés. Personnellement, j’ai sollicité plusieurs fois au niveau du parquet de Dixinn d’aller sur le terrain immédiatement après les assassinats afin de prendre les différents témoignages pour préserver les éléments de preuve qui pourraient permettre d’identifier les auteurs des crimes ; mais, cela n’a jamais été fait. Donc, s’il n’y a pas de volonté politique de faire des enquêtes par rapport aux cas d’assassinats, que monsieur Kassory Fofana ne vienne pas dans un média faire des affirmations qui ne sont pas du tout fondées. Ce sont des contre-vérités qui ne sont pas dignes d’un homme Etat », a indiqué Me Thierno Souleymane Baldé.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin