Abdoul Rahimy Diallo, tué par balle le 04 novembre 2019 aux funérailles des onze jeunes à Bambéto

Le décompte macabre se poursuit au lendemain de l’attaque du cortège funèbre des onze jeunes tués à Conakry les 14, 15 et 16 octobre dernier. Blessé par balle dans la journée d’hier, lundi 04 novembre 2019, Abdoul Rahimy Diallo, âgé de 18 ans, a succombé à ses blessures, aux environs de 15 heures à l’hôpital Ignace Dean, ont expliqué ses parents à un reporter que Guineematin.com a dépêché chez eux.

C’est la consternation ce mardi, 05 novembre à Koloma 1, dans la commune de Ratoma. Le jeune apprenti-tailleur, Abdoul Rahimy Diallo fait partie des trois personnes qui ont été tuées par balles lors de l’enterrement des onze (11) autres jeunes qui avaient été tués lors de la manifestation du front national pour la défense de la Constitution (FNDC) à la mi-octobre contre un 3ème mandat pour Alpha Condé.

Selon des informations recueillies dans sa famille ce mardi matin, le jeune a été fauché par une balle qui lui a été fatale au niveau du nombril. Son corps se trouve en ce moment dans la morgue de l’hôpital Ignace Dean.

Le défunt est originaire de la commune rurale de Dalein, dans la préfecture de Labé.

Pour un enterrement, ce sont trois autres innocentes âmes qui sont ainsi arrachées à l’affection de leurs familles : Abdoul Rahimy Diallo, Chérif Bah et Mohamed Sylla.

Nous y reviendrons !

Mamadou Laafa Sow pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin