Cette mort en masse de poulets a été enregistrée dans la nuit de vendredi à samedi, 10 juillet 2021, dans une ferme avicole à Siguirini, une sous-préfecture située à environ 150 kilomètres du chef-lieu de la préfecture de Siguiri. En un temps record, 950 poulets sont morts dans cette ferme de plus de 1000 poulets appartenant au jeune entrepreneur Aly Savané. Pour l’heure on ignore ce qui a décimé cette ferme ; mais, la « piste criminelle » a déjà été envisagée par la victime, d’autant plus qu’aucune substance toxique n’a été retrouvée dans l’alimentation desdits poulets par les services vétérinaires. Une enquête a été ouverte pour les autorités locales, a appris Guineematin.com à travers un de ses correspondants dans la région de Kankan.

Selon nos informations, c’est à 2 heures que le premier constat de cette mort en masse de poulets a été fait par le vigile de ladite ferme. Ce dernier, a immédiatement informé son patron, Aly Savané, de la triste nouvelle au téléphone.

« Le vendredi je me suis déplacé pour aller acheter les matériels de la ferme. La même nuit, à 2 heures du matin, mon vigile m’a appelé pour me dire que pendant qu’il allait dormir, les poules se portaient bien. Mais, à son réveil à 2 heures, il dit avoir trouvé plusieurs d’entre elles sont mortes et d’autres faisaient du bruit. Maintenant, c’est étant à Siguiri là-bas que j’ai appelé le sous-préfet qui est venu faire le constat. Mais, de 2 heures à 8 heures dans la matinée du samedi, il y avait 800 morts parmi les poulets. Ensuite, d’ici la soirée le nombre avait atteint 950. Maintenant, il ne me reste que 53 têtes de poulets », a expliqué Aly Savané.

A en croire ce jeune entrepreneur, c’est un investissement de 150 millions de francs guinéens qui vient d’être perdu en quelques heures sans aucune cause apparente. Car, l’analyse de l’alimentation des poulets de la ferme n’a révélé aucune substance nuisible. Et, les vétérinaires venus de Kankan et Siguiri privilégie déjà la piste criminelle.

« Le sous-préfet a fait venir des vétérinaires de Kankan et Siguiri ainsi que le directeur préfectoral de l’élevage de Siguiri. Après les investigations, ils ont opéré certains poulets et diagnostiqués leur mangé et leur l’eau à boire ; mas ils n’ont pas trouvé de maladie. Ils sont retournés à Kankan avec un échantillon qui va être évacué sur Conakry pour avoir beaucoup d’explications. Mais avant de partir, ils m’ont dit que probablement, les poulets ont été aspergés de gaz », a indiqué Aly Savané.

A noter qu’une enquête a déjà été ouverte par les autorités locales de Siguirini pour situer la responsabilité dans ce qui vient de décimer cette ferme avicole.

Abdoulaye N’koya Sylla pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin