Invité de l’émission « La Grande interview » de Guineematin.com, ce vendredi 9 juillet 2021, l’honorable Mamadou Baadiko Bah a abordé plusieurs sujets d’actualité, dont celui de la détention de nombreux responsables et militants de l’opposition. Le président du parti Union des Forces Démocratiques (UFD) et député à l’Assemblée nationale, dénonce un agenda politique derrière ce dossier. Car, pour lui, il n’y a pas de raisons que ces opposants soient gardés tout ce temps en prison sans être jugés.

Mamadou Bah Baadiko, président de l’UFD

« C’est totalement anormal qu’on les accable autant et qu’ils ne soient pas jugés. Ils sont en prison depuis 8 à 9 mois, mais ils ne sont toujours pas jugés. Je me dis que c’est agenda politique, il n’est pas judiciaire. Ils vont choisir le moment opportun pour les passer en jugement, ils vont choisir le moment opportun pour dénouer la chose. Sinon, il n’y pas de raisons que depuis 8 mois, ils ne soient pas jugés », a déclaré l’opposant, qui regrette par ailleurs la fermeture des locaux de l’UFDG (le principal parti d’opposition du pays) et l’interdiction de voyager imposée à ces responsables.

Ces dernières semaines, plusieurs opposants guinéens ont été graciés, après avoir présenté des excuses et demandé la clémence du président de la République, Alpha Condé. Si certains opposants critiquent cette situation, le président de l’UFD, lui, l’applaudit. « Ni vous, ni moi, ne sommes à Coronthie. Ce sont eux (les détenus) qui savent ce qu’ils vivent là-bas. Si quelqu’un se bat pour trouver un moyen de sortir de là, vraiment je ne peux pas lui en vouloir. Il faut que les gens comprennent ça : c’est un pouvoir dictatorial qui est là, il fait des gens ce qu’il veut. Donc si les détenus trouvent le moyen de sortir, j’applaudis cela », a dit l’honorable Mamadou Baadiko Bah.

Mamadou Laafa Sow pour Guineematin.com 

Tel: 622919225

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin