L’Association Guinéenne pour la Transparence (AGT), avec l’appui technique et financier de NRGI-GIZ GRSE, a procédé au lancement officiel de son projet de suivi de la gestion des ressources minières dans la sous-préfecture de Banora (Dinguiraye).  La cérémonie a eu lieu hier, dimanche 30 mai 2021, dans les locaux de la mairie de Banora, en présence des autorités et des représentants des communautés locales. L’objectif principal de ce projet est d’aider les citoyens de cette zone minière à être autonomes dans le suivi de la gestion du FODEL, a appris Guineematin.com à travers son correspondant basé à Dinguiraye.

Selon une étude menée par Natural Ressource Governance Institute et la GIZ, la sous-préfecture de Banora est très en retard dans le suivi citoyen de la gestion des ressources issues des industries extractives. Cette zone minière, située à 82 kilomètres de la ville de de Dinguiraye, a eu une note de 2,5/5 dans ce domaine. D’où l’initiative de ce projet, mis en œuvre par l’Association Guinéenne pour la Transparence (AGT). Ce projet, qui va s’étendre sur une période de six mois, va renforcer les capacités des communautés locales pour leur permettre de faire un suivi efficace de la gestion du FODEL (Fonds de Développement Local). Cela, à travers une série de formations, qui seront organisées sur le terrain.

Oumar Kaana Diallo, président de l’Association Guinéenne pour la Transparence

Et la première session de cette série a eu lieu à l’occasion de la cérémonie de lancement de lancement du projet. Animé par Oumar Kaana Diallo, le président de l’Association Guinéenne pour la Transparence, cet atelier a regroupé 20 participants, répartis en deux groupes de 10 chacun. Il s’agit des autorités administratives et des élus locaux, des représentants des jeunes, des femmes et de la société civile de Banora, ainsi que les sociétés minières évoluant sur le terrain. La rencontre a permis de leur présenter le projet, leur expliquer sa vision, ses étapes et leur implication dans la gestion pour pérenniser les acquis du projet. Le facilitateur a mis aussi un accent sur l’accompagnement des jeunes et des femmes dans la mise en œuvre des activités génératrices de revenus pour leur autonomisation.

De Dinguiraye, Ibrahima Diakité pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin